| |

Art plastiques : Quand les manuscrits anciens du Mali inspirent des œuvres

mercredi 20 juillet 2022

Passez par le Musée National du Mali. Une exposition artistique d’un genre nouveau vous y attend. Des œuvres d’étudiants d’une beauté exceptionnelle. Toutes inspirées des manuscrits anciens du Mali sont exposées dans la grande salle du Musée national du Mali pour dix jours, à compter du 15 juillet 2022.

« Le vernissage de l’exposition qui nous réunit, est le résultat de l’exécution d’une des recommandations de la phase des travaux pratiques/exercices de groupes sur la calligraphie et la décoration, réalisés lors de l’atelier de formation (Master class) sur la calligraphie à l’attention des jeunes artistes créateurs, tenu, au Musée National du Mali, du 7 au 13 mars 2022 », a rappelé Hamane Demba Cissé, Secrétaire général du Ministère en charge de la culture.

Le 15 juillet 2022, Hamane Demba Cissé, Secrétaire général du Ministère en charge de la culture, a présidé la cérémonie de vernissage de l’Exposition sur les œuvres produites par les étudiants des écoles et galeries d’art à travers le Master Class sur la calligraphie inspirée des manuscrits anciens du Mali.

Selon lui, les travaux ont permis aux participants, tous étudiants, issus de trois écoles spécialisées et d’une galerie d’art (Ecole supérieure d’ingénierie, d’architecture et d’urbanisme ‘’ESIAU’’, le Conservatoire des arts et métiers multimédia Balla Fasséké Kouyaté, l’Institut national des arts ‘’INA’’ et la Galerie Médina, de produire des œuvres sur la calligraphie inspirée des manuscrits anciens. « Les étudiants des écoles et professionnels des galeries d’art ont fait intervenir tout leur art, leur savoir et savoir-faire en jouant sur les lettres pour créer de véritables dessins et concevant des figures d’expressions et de sentiments inspirés des manuscrits anciens », il indiqué. Avant d’ajouter que ces œuvres ont été réalisées sur des supports en papier et en peaux de chèvres. « Elles ont été ornées de divers motifs, avec des dimensions différentes et des formats de cartes postales, le tout démontrant le savoir-faire des jeunes artistes créateurs, qui été ont motivés par l’acquisition de la connaissance en vue d’exprimé la beauté », a-t-il fait remarquer.

Le Secrétaire général du Département en charge de la culture, a estimé que « ces œuvres montrent à suffisance que l’exploitation du contenu des manuscrits anciens constitue une source d’inspiration, d’économie et de génération de revenus ». Il a insisté sur l’importance des manuscrits anciens, qui sont un inestimable atout de développement qu’il faut capitaliser par la protection et le partage qui impliquent une valorisation scientifique, une valorisation culturelle et une valorisation artistique. Il a ajouté que les œuvres des étudiants ont également montré la dimension d’adaptation de l’exploitation du contenu des manuscrits anciens à l’évolution. Et, pour tout cela, il a déclaré : « nul doute, aujourd’hui, que les manuscrits anciens et les arts et métiers qui leur sont liés permettent de créer les bases d’une véritable industrie culturelle, et tiennent une place importante dans l’économie culturelle, à côté des sites et monuments, de l’artisanat traditionnel et de l’art culinaire et constituent un attrait touristique certain ».

Au regard de la pertinence de l’approche, le secrétaire général du ministère en charge de la culture a salué l’initiative du projet de Valorisation et de Promotion des manuscrits anciens du Mali. Selon lui, cela va permettre, à travers cette exposition et la campagne de sensibilisation, à de nombreux maliens, jeunes et femmes, élèves et étudiants, chercheurs et hommes de culture, d’être en contact avec leur héritage, de percevoir sa richesse et de renforcer son exploitation.

Le vernissage de cette exposition, en plus de la participation du Secrétaire général du Ministère en charge de la Culture, a enregistré celle du Chef de Cabinet dudit département, du représentant du Chef de Bureau de l’UNESCO au Mali, du Directeur national du patrimoine culturel, du Directeur général adjoint du Musée national du Mali, du Directeur exécutif de l’ONG SAVAMA-DCI.

Rappelons que cette exposition s’inscrit dans le cadre du Programme de réhabilitation du patrimoine culturel et de sauvegarde des manuscrits anciens du Mali dont la mise en œuvre est assurée par la Direction nationale du Patrimoine culturel (DNPC), dirigée par Moulaye COULIBALY.

Assane Koné

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav