| |

Approche par compétences : Des enseignants maliens à l’école

mardi 6 septembre 2022

Mme Sidibé Dédéou Ousmane, Ministre de l’Education nationale, a présidé le 5 septembre 2022, au Lycée Cabral de Ségou, la cérémonie de lancement de l’atelier de formation des professeurs des Lycées publics à l’Approche Par Compétences (APC).

Accompagnée du Gouverneur de la région de Ségou ; du Directeur National de l’Enseignement secondaire général ; du Directeur National de l’Enseignement fondamental ; et du Directeur de l’Académie de Ségou, Mme Sidibé Dédéou Ousmane, Ministre de l’Education Nationale, a lancé la formation des professeurs de Lycées publics à l’Approche Par Compétences. Initiée par le département de l’éducation nationale, cette formation a bénéficié de l’appui du Projet d’Amélioration de la Qualité et des Résultats de l’Education pour tous au Mali (MIQRA).

« Il est institué au sein de l’espace UEMOA un BAC unique, et de profondes réflexions étaient engagées, en vue de la mise en place d’un système harmonisé des épreuves du BAC. Cette harmonisation vise à garantir la qualité et la comparabilité du système d’évaluation sur toute l’étendue de l’Union », a indiqué Itous Ag Ahmed Iknan, Directeur de l’Académie de Ségou. Selon lui, dans cette dynamique, l’UEMOA a organisé plusieurs ateliers. Il a rappelé les ateliers portant sur : la production de contenus permettant d’approfondir la préparation des acteurs nationaux à l’esprit de la réforme (Cotonou 2012, Ouaga 2013) ; l’élaboration des grandes lignes méthodologiques permettant d’aboutir à la mise en place d’un BAC harmonisé répondant aux standards d’évaluation des apprentissages (Cotonou 2012 , Ouaga 2013 ) ; et la production de contenus, de compétences et de ressources pour l’harmonisation du BAC dans les Etats membres de l’UEMOA (Ouaga 2017 , Bamako 2018 , Ouaga 2019 ) .

Selon lui, dans la perspective d’organiser un BAC blanc national en 2021 et un BAC unique régional en 2025, l’atelier de Ouagadougou en 2017 a instruit à tous les Etats membres de l’Union de former les enseignants des disciplines choisies (Français, Histoire Géo, Math, Sciences de la vie et de la terre, philo, physique - chimie et anglais) à l’élaboration d’épreuves du BAC sous le nouveau format intégrant des situations complexes. « Celles-ci remédient aux déficits du système d’évaluation classique qui évalue les apprenants en valorisant trop souvent la restitution des connaissances et la conformité stricte de la réponse de l’apprenant à celle attendue par l’enseignant plutôt que valoriser sa compétence », a-t-il déclaré.

Il a ajouté que l’approche par compétence rompe avec le système d’évaluation classique. Selon lui, elle privilégie le développement d’activités d’apprentissage qui incitent l’apprenant à agir pour s’approprier des savoirs, des savoir-faire et des savoir-être, ce qui nécessite un changement constant des pratiques d’enseignement . Il a indiqué que l’atelier s’inscrit dans cette dynamique engagée par les Etats membres de I’UEMOA et poursuit, au plan national, les activités avec la formation des enseignants des disciplines citées ci-dessus.

L’Approche Par Compétences, mode privilégié d’approche pédagogique dans l’enseignement secondaire

« L’Approche Par Compétences est retenue comme mode privilégié d’approche pédagogique dans l’enseignement secondaire depuis plus d’une décennie », a indiqué Mme la Ministre. Avant d’ajouter que les enseignements qui y sont dispensés préparent les élèves aux études supérieures ou à leur insertion dans la vie active.

Selon Mme la Ministre, cette formation a été initiée pour amener les participants à s’approprier : les concepts clés de l’APC et leurs liens organiques ; l’organisation des programmes d’études ; les techniques d’animation ; les techniques d’évaluation des apprentissages selon l’APC et la technique d’élaboration d’une fiche de séquence. Par ailleurs, elle a indiqué que le Projet MIQRA dans sa composante I prévoit la formation de 2 920 enseignants du secondaire général. « Pour ce faire, le Ministère de l’éducation nationale à travers la Direction Nationale de l’Enseignement secondaire général, a entrepris cette première vague de formation de 500 professeurs des lycées publics à l’Approche Par Compétences, répartis en 9 pôles de formation, afin de les doter des compétences leur permettant d’enseigner les nouveaux curricula », a-t-elle précisé.

Mme la Ministre a indiqué que ces nouveaux curricula devraient à terme permettre une organisation pédagogique sous-tendue par une orientation progressive tout au long du cursus du lycée et une affirmation de la vocation à poursuivre des études supérieures. En somme, elle a indiqué qu’il vise un accompagnement personnalisé à travers un projet personnel qui assure à chaque élève le renforcement de ses compétences dans les disciplines de son choix. Au regard de la pertinence de l’Approche Par Compétences, Mme la Ministre de l’éducation nationale a rassuré que dans les jours à venir des dispositions seront prises pour que les professeurs du public n’ayant pas bénéficié de cette formation et ceux du secteur privé, soient programmés.

Mme la Ministre a profité de cette cérémonie pour dire merci à tous les acteurs de l’école malien, qui n’ont ménagé ni leur temps, ni leurs ressources pour la bonne réussite des examens de fin d’année.

Assane Koné

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav