| |

Amélioration de la qualité de l’enseignement technique et professionnel au Mali : La Banque Mondiale donne 2milliards F CFA

lundi 7 décembre 2015

La Direction Nationale de l’enseignement technique, en collaboration avec l‘unité de coordination du Procej, a procédé, le 3 décembre 2015 dans la salle Ballla Moussa Sissoko du CICB, au lancement des activités du fonds.

C’était en présence du Ministre de l’éducation nationale et du ministre de l’emploi, de la formation professionnelle, de la jeunesse et de la construction citoyenne. La cérémonie a également enregistré la présence de Paul Numba Um, Directeur des opérations de la banque Mondiale et de Drissa Ballo.

« Fournir des appuis à des institutions privées d’ETFP dans le but de promouvoir leurs contributions dans l’enseignement technique et professionnel en vue d’améliorer la qualité de leurs prestations », tel est l’objectif principal de Procej.

Mis en place par le gouvernement malien, le Procej est financé à 63 millions de Dollars par la banque mondiale pour une durée de 5 ans. Il se fixe comme objectif principal de soutenir l’employabilité des jeunes au Mali à travers son objectif de double promotion de la prospérité partagée et de réduction de l’extrême pauvreté.

En effet, le Procej s’articule autour de 4 composantes que sont : Education et formation pour l’employabilité ; Création d’emplois par le secteur privé pour les jeunes ; renforcement institutionnel et de gestion du projet.

Dans son allocution, le ministre de l’éducation, Kénékouo dit Barthélemy Togo, a indiqué que le but de cette rencontre visait à informer tous les acteurs sur l’objectif de la sous composante. A l’en croire, l’ensemble des acteurs seront informés sur les critères d’éligibilités des projets et les conditions de mise en œuvre des appuis aux bénéficiaires.

Barthelemy a ajouté que des réunions d’information et de concertation avec le secteur privé seront organisées dans toutes les régions du pays par une unité de coordination du (UPC).

Selon le ministre Mahamane Baby, ce projet traduit en réalité concrète la promesse de 200 000 emplois du Président de la République à l’horizon 2018. Il dira que l’association internationale de développement (IDA/Groupe de la banque Mondiale) et l’Etat du Mali ont initié le Procej pour créer des emplois au Mali.

Mahamane Baby a ajouté que le projet concernera les filières et métiers comme : l’agro-industrie, l’élevage, peaux et cuirs, bâtiment et travaux publics, les mines et d’autres métiers connexes.

Le projet est logé au ministère en charge de l’emploi et de formation professionnelle et est dirigé par une unité de coordination (UPC). Les principales caractéristiques du mécanisme de fonds compétitif seront le soutien offert aux écoles pour la préparation des propositions de développement des écoles présélectionnées. La sélection compétitive des propositions en fonction des critères pré-identifiées, le suivi étroit et l’évaluation du programme par la DNETP, la DNFP, l’IGEN en coordination avec le FAFPA.

Une prévision de 4,1 millions $ (2 050 000 000 FCFA) servira à financer les projets retenus par appel à projet. Les subventions accordées sont plafonnées à 400 000 $ (200 millions de FCFA). Le nombre de structures supportées sera fonction des montants effectivement accordés aux bénéficiaires.

Selon les propositions, les établissements privés pourront bénéficier des interventions, en termes d’équipement, formation, cadre partenarial, etc.

Moussa Mallé SISSOKO

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav