• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    Force conjointe du G5 Sahel : Prévention et à traitement des violations des droits de l’homme et du droit international humanitaire, à l’ordre du jour

    La Minusma, l’OHCHR, le G5 Sahel et l’UE, se sont donnés la main pour renforcer les capacités de la Force conjointe du G5 Sahel en matière de prévention et à traitement des violations des droits de l’homme et du droit international humanitaire. Communiqué de

    Transhumance dans les groupes armés : Des éléments du Gatia trouvent refuge au HCUA

    Décidément, le Mali vit à l’heure des démissions. « Je démissionne de ce machin pour aller adhérer à cet autre machin », est désormais devenu une litanie familière aux maliens. La pratique jusque-là réservée au politicien, vient de gagner les mouvements armés au

    Mouvement ON A TOUT COMPRIS « Waati Sera » : « Nous ne sommes point des extrémistes »

    « Nous ne sommes point des extrémistes, nous estimons que nos interrogations à l’endroit de la diplomatie française et notre appel au respect des valeurs républicaines méritent des réponses idoines de la part de la France. Donc, c’est une façon à nous, d’exprimer

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    Amélioration de la compétitivité des entreprises par la formation professionnelle : Déjà 1000 jeunes formés

    vendredi 17 février 2017 , par Assane Koné

    Les travaux de la première session du comité de pilotage du projet « amélioration de la compétitivité des entreprises par la formation professionnelle »/ (ACEFOR), ont été lancés le jeudi 16 février 2017, au conseil national du patronat du Mali (CNPM).

    L’ouverture de cette première session a été présidée par le ministre de l’emploi et de formation professionnelle, Mahamane Baby, c’était en présence de son secrétaire générale Soumana Satao.

    « La présente session, est la première du comité de pilotage de cet important projet ACEFOR qui vise à améliorer la compétitivité des entreprises du secteur tant formel qu’informel, en adaptant l’offre de formation professionnelle à leurs besoins de compétences » a fait savoir le ministre de l’emploi et de la formation professionnelle.

    De sa date de démarrage à nos jours, selon le ministre, ce projet à travers notamment sa composante 5 (formations professionnelles rapides), a permis d’atteindre des résultats remarquables avec la formation de près de 1000 jeunes, provenant de plusieurs régions du Mali, dans plusieurs corps de métiers.

    Le ministre Mahamane Baby a lancé un appel à l’ensemble des acteurs pour une meilleure appropriation de cet important projet dont l’impact contribuera, sans nul doute, à améliorer les conditions de vie de nos populations conformément aux orientations fixées par le Président de la République.

    « L’année 2017 sera, à n’en pas douter une année charnière dans la mise en œuvre du projet et impliquera d’avantage les acteurs, notamment les entreprises et les organisations professionnelles des métiers et emplois para-agricoles » a fait savoir le ministre de l’emploi et de la formation professionnelle.

    Il a conclu ses propos en remerciant l’agence française du développement (AFD) pour son soutien constant au gouvernement de la République du Mali dans ses efforts de développement.

    Bintou COULIBALY (stagiaire)

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce