Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Agence nationale pour l’Emploi à Kayes : Un atelier-école et une ferme agricole réceptionnés

mardi 7 mars 2017

Le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, M. Mahamane BABY, a présidé, coup sur coup, ce lundi 06 mars 2017, la cérémonie de réception d’un atelier-école et d’une ferme agricole à l’actif de l’Agence nationale pour l’Emploi (ANPE), en plus d’un siège flambant neuf dont il a posé la première pierre.

C’était en présence des autorités politiques et administratives de la ville de Kayes, des responsables des services locaux relevant de son Département, sans oublier les membres de son Cabinet, ni le Directeur général de l’ANPE, M. Ibrahim Ag NOCK.

En souhaitant la bienvenue au ministre BABY et à la délégation qui l’accompagne, le Maire de la Commune de Liberté Dembaya, M. Souleymane DIALLO, a exprimé toute la joie qui l’anime, ainsi que les 14 mille habitants des 17 villages de sa commune, pour la réalisation de cette infrastructure dans leur localité.

Les populations de la commune ont déjà bénéficié des bienfaits de cette école à travers les emplois procurés à ses enfants (maçons, chauffeurs, menuisiers-bois, ouvriers métalliques, etc.) qui étaient nombreux sur ce chantier, a énuméré l’édile local, convaincu que c’est le début du commencement en matière d’emploi et de formation professionnelle pour le bonheur de chacun et de tous.

« C’est un réel plaisir pour moi ce matin de procéder à la réception définitive des infrastructures et équipements de l’Atelier Ecole de Kayes, d’une part, et à la remise des clés du minibus devant servir au transport des apprenants du même atelier, d’autre part », s’est félicité, de con côté, le ministre Mahamane BABY, à l’entame de son propos.

Depuis l’an 2000, année de son démarrage, l’ANPE, à travers son centre de formation Atelier Ecole de Kayes, s’attache, de façon régulière, à fournir des prestations adaptées aux besoins des populations, surtout rurales, de la région de Kayes, a souligné le ministre BABY, après avoir précisé les modules qui y sont dispensés : la construction métallique, les panneaux solaires, l’électricité bâtiment, l’électrification rurale, les micro-réseaux et la sécurité électrique, le maraîchage, l’embouche bovine /ovine.

Pour faciliter le déplacement des apprenants, l’Atelier Ecole a été doté d’un minibus neuf de quinze (15) places, a annoncé le ministre BABY, avant de procéder, dans la même foulée, à la pose la première pierre du nouveau siège de l’ANPE dont les actions se multiplient dans la région en termes d’infrastructures.

C’est dans ce cadre que l’ANPE a financé, en 2016, la ferme agricole de M. Djibril Makan N’DIAYE dit Djiby, sise au village de Farakotossou, d’une superficie de 12ha, à hauteur de 15 millions de FCFA, employant 12 permanents et 40 à 50 journaliers, tout en permettant de ravitailler les marchés de Kayes et de Sadiola.

Le ministre BABY a salué le caractère structurant de ce projet qui combine harmonieusement aviculture, pisciculture, maraîchage et arboriculture, en souhaitant qu’il fasse tâche d’huile à Kayes et dans d’autres localités du pays.

Source : CCOM/MEFP

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Projet de loi d’entente nationale : « Une menace pour la paix,… »

Quarante sept organisations de défense de droits humains dénoncent le projet de loi d’entente nationale. Elles considèrent le document comme « une menace pour la paix, la réconciliation et les droits des victimes au Mali ». Lisez l’intégralité du communiqué

COFOP : « La tentative… de prorogation du mandat des députés, constitue une violation…de notre Constitution »

« La tentative solitaire et méprisante de prorogation du mandat des députés, constitue une violation majeure de notre Constitution et entame de manière significative la démocratie et la crédibilité de notre pays », indique la Coalition des forces patriotiques

Plan International : « Le harcèlement sexuel est le plus grand danger auquel les filles sont confrontées dans les villes du monde entier »

(LONDRES) : Le harcèlement sexuel présente un risque majeur pour la sécurité des filles et des jeunes femmes dans le monde, selon une enquête réalisée auprès d’experts mondiaux dans 22 villes publiée aujourd’hui par Plan International, l’organisation œuvrant en