| |

AVENUE DES ETALONS A OUAGADOUGOU : Depuis 26 ans la statue de Cheick Oumar Sissoko se fait attendre

samedi 6 novembre 2021

26 ans après son sacre à l’Etalon d’or de Yennenga, Cheick Oumar Sissoko attend toujours sa statue sur la « Colonne des Etalons ». Les autorités du pays sont priés de laver l’affront que subi le Mali à chaque édition du Fespaco.

En marge du fespaco, le ministre sénégalais de la Culture et de la Communication, Abdoulaye Diop, a inauguré, sur la Colonne des Etalons à Ouagadougou, une statue en hommage au réalisateur franco-sénégalais, Alain Gomis.

Il est ainsi le deuxième réalisateur sénégalais à figurer sur cette colonne des Etalons après Ousmane Sembène.

Alain Gomis est double Etalon d’or du Yennenga en 2013 avec « Aujourd’hui » et en 2017 avec « Félicité ».

L’Etat sénégalais qui soutien ses enfants, qui connaît le rôle et la place qu’occupe la culture notamment le cinéma dans le développement d’un pays, a mis la main à la poche pour faire la statue de celui qu’il considère comme « une fierté pour le Sénégal », selon les expressions du ministre de la Culture M. Diop. 

C’est pendant que Alain Gomis avait ses 23 ans que notre compatriote, Cheick Oumar Sissoko, cinéaste, enlevait son étalon d’or de Yenenga avec le film « Guimba », un tyran, une époque. 26 ans après ce sacre continental l’équivalent de la coupe d’Afrique du cinéma, notre Cheick Oumar Sissoko n’a toujours pas sa statue sur la Colonne des Etalons. Quelle honte pour le Mali, quel mépris de la part des autorités maliennes pour ce grand cinéaste malien qui a consacré sa vie à l’éveil des consciences à travers le cinéma. Généralement ce sont les pays qui réalisent les statues pour immortaliser leur « champion » sur cette belle avenue qui jouxte la Mairie de Ouagadougou.

C’est inadmissible, incompréhensible voir révoltant que nous soyons la risée des autres pays, qui à chaque édition du fespaco, célèbrent leurs héros.

La statue de Souleymane Cissé qui y est érigée est l’œuvre de Soumaïla Cissé (paix à son âme). Alors qu’il était le président de la Commission de l’Uémoa, Soumaila Cissé qui avait de la considération pour les hommes de Culture, notamment ceux qui parvenaient à hisser le drapeau national, sollicité n’a pas hésité a payé pour réaliser la statue du doyen Souleymane Cissé, histoire de permettre aux Maliens de pouvoir au moins lever un peu la tête à Ouaga.

Les autorités du pays sont interpellées sur la nécessité d’ériger cette statue de Cheick Oumar Sissoko afin que nous puissions enfin « parler ».

Comme une moquerie à l’endroit des Maliens, le ministre de la Culture du Sénégal disait à l’inauguration de la statue d’Alain : « Quand on ouvre la colonne par le pape du cinéma africain Sembene Ousmane et que Alain Gomis ferme cet espace, cela prouve le talent qui existe dans notre pays et cette volonté politique qui accompagne le secteur du cinéma ».

Le sculpteur Burkinabé Siriki Ky est le réalisateur des statues de bronze sur la Colonne des Etalons. Celle d’Alain Gomis pèse 300 kilos de laiton cuivre et de zinc.

Yaye Astan Cissé
Arc En Ciel

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav