ASAM-SA : Le Député Dr Ouma Mariko dénonce la convention entre l’Etat du Mali et Europe Handling Mali

lundi 9 juin 2014

Après l’interpellation du ministre de l’Equipement et des Transports devant l’Assemblée nationale, le Dr Oumar Mariko a animé une conférence de presse pour attirer l’attention de l’opinion nationale et internationale sur la convention qui lie l’Etat du Mali à la société Europe Handling Mali. Le député élu à Kolondiéba, n’est pas passé par quatre chemins pour soutenir que Europe Handling Mali est un boulet au pied de ASAM-SA.

« Le contrat de concession dont les termes n’ont jamais été respectés par Europe Handling Mali sert à assurer aux actionnaires de Europe Handling Mali une rente qui croit avec le chiffre d’affaire qui leur a permis d’encaisser entre 2007-2013 environ 3 milliards de FCFA pour une mise de départ de 150 millions de FCFA, soit en 7 ans 20 fois leur mise de départ », a indiqué Dr Oumar Mariko, convaincu que « Cette rente résulte seulement de complicités dans la Haute administration et cela a un nom ». Se fondant sur l’avis du cabinet MAECO qui a fait l’audit de l’ASAM-SA pour le compte de l’ANAC, Dr Oumar Mariko a indiqué que « Europe Handling Mali est un boulet au pied de ASAM-SA ». Il a rappelé que l’évaluation des performances de la coopération ASAM-SA et le partenaire technique et financier qu’est Europe Handling Mali, à mi-parcours par rapport aux missions définies par la convention, MAECO après avoir passé en revue les engagements de Europe Handling Mali et l’Etat de leurs réalisations, a conclu a l’issue de cet Audit Technique, que « les objectifs fixés par Europe Handling Mali ne sont pas atteints ». Avant de noter essentiellement : l’augmentation des coûts d’assistance des vols, faisant du Mali l’un des pays de la sous-région où les coûts sont les plus élevés. Dr Oumar Mariko a aussi dénoncé l’augmentation des tarifs d’assistance en fret et la création de nouvelles taxes, une baisse de la qualité des prestations. Chose grave, un accent particulier a été mis sur la précarisation de l’emploi du personnel due à un nombre élevé de contrats à durée déterminée et de stagiaires et la fermeture ou l’arrêt de certaines compagnies aériennes telles Afrique Cargo Services et Avianz en Mai 2008 par manque d’élévateurs pour ponts supérieurs des avions gros-porteurs. A l’analyse des missions du partenaire technique et financier, Dr Oumar Mariko a indiqué que Europe Handling Mali ne pouvait pas être un tel partenaire. Selon Dr Mariko, Europe Handling Mali n’a aucune expérience en matière d’assistance des avions au sol. « La société a été créée le 14 avril 2006 et a participé à la consultation restreinte le 3 juillet 2006, soit moins de 3 mois après sa création », a-t-il indiqué. Avant d’ajouter que les actionnaires qui la composent que sont Moussa Mary Coulibaly et Alou Tomota, n’ont aucune expérience avérée en matière d’assistance au sol des avions. « Nous penchons plutôt pour l’hypothèse que Europe Handling Mali a été créée opportunément pour la gestion de l’ASAM-SA », a-t-il déclaré. Avant d’indiquer que cette hypothèse est confortée par le fait que les 3 candidats retenus pour la consultation restreinte sont Alou Tomota, le Groupe Tomota et Europe Handling Mali. Selon Dr Mariko, on est en face d’un maquillage de marché de gré à gré avec Tomota pour la gestion de l’ASAM-SA. Pire, il dira que la confusion des genres a fait que les paiements de la part du capital du Partenaire technique et financier a été fait par un chèque tiré par la société Graphique Industrie. Mieux, Dr Oumar Mariko a révélé que la loi 05/007 du 13 janvier 2005 et le décret N° 112/PRM du 08 mars 2005 ne font aucun cas du Partenaire Technique et financier. « Cette idée a été murie et mise en application par les complicités au sommet de l’Etat et a été introduite dans les statuts de l’ASAM », a-t-il révélé. Dans le soucie que sa démarche ne soit pas comprise, Dr Oumar Mariko a indiqué que le Mali doit sortir d’une économie spéculative pour aller vers une économie de production génératrice de croissance et d’emplois. En guise de recommandations, Dr Oumar Mariko demande à titre conservatoire la nomination d’un administrateur provisoire à la tête de l’ASAM. Selon lui, cela impliquerait la suspension immédiate de la concession entre l’Etat du Mali et Europe Handling Mali. Il a aussi demandé à l’Etat de prendre toutes les dispositions pour un Audit du processus d’attribution de la concession à Europe Handling Mali, afin que la légalité du processus soit vérifiée. Dr Mariko a aussi demandé un Audit de la gestion de l’ASAM Mali de 2007 à nos jours. « Cet audit aura entre autre à déterminer quelle est la justification de la rémunération de Europe Handling Mali par l’ASAM-SA », a-t-il indiqué.

Assane Koné

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav