| |

ACCES A L’EAU POTABLE : Des populations soulagées

lundi 17 janvier 2022

Le ministre des Mines, de l’Énergie et de l’Eau, accompagné d’une forte délégation, a effectué une visite dans la station de reprise d’eau de la Société malienne de gestion et de l’eau potable (SOMAGEP- SA) à Faladjè et le réservoir d’eau de Yirimadio ZRNY. Des familles qui avaient des difficultés pour avoir de l’eau, ont également bénéficié de cette visite. C’était le mardi 11 janvier 2022.

L’objectif est de faire en sorte que la fourniture de service public de l’eau soit un outil privilégié du développement social mais surtout de mieux être pour nos populations. Cette visite vise également à constater les travaux réalisés par la SOMAGEP-SA.

Lors de cette visite, les femmes n’ont pas caché leur joie, car une chose est sûre : l’eau, c’est la vie. Elles ont remercié le Ministre et sa délégation, ainsi que le directeur général de la SOMAGEP pour ce défi relevé.

« L’année dernière on allait s’entretuer à cause de l’eau. Si quelqu’un fait un forage, on se bagarre avec nos enfants et voisins pour avoir de l’eau. Cette année Dieu merci, on a de l’eau nuit et jour. On souhaite que cela soit une continuité. L’eau, c’est la vie », a souligné Dikourou Tamboura, habitante de Tabakoro.

De son côté, Filani Sidibé, habitante de Tabakoro, dira que, c’est seulement cette année qu’elles ont eu de l’eau en permanence. « Les années précédentes, on a eu beaucoup de difficultés pour avoir de l’eau. Souvent on pouvait faire 15 jours à un mois sans avoir de l’eau à cause de la coupure. Cela depuis 2011. En ce moment, on achetait de l’eau potable de 20 litres à 100 FCFA avec les charretiers et pour les avoirs tu pouvais faire une journée à la recherche d’eau. Dieu merci, on a maintenant l’eau 24 h sur 24 », a-t-elle applaudit.

Ali Dial, habitant des 1080 logements de Nimanan, ajoute que, c’est un cadeau de fin année que la SOMAGEP les a donnés. « On se réveillait à 3 heures et à 5 heures du matin pour chercher de l’eau. Des fois avec le banditisme, l’on en a vu de toutes les couleurs en termes des attaques. Nous qui sommes du côté Ouest de ATT Bougou, on a eu énormément de difficultés. Par ce que, nous sommes sur une pente ; et avec l’étroitesse des maisons on ne peut pas faire de puits et on n’a pas de fleuve aussi. Ceux qui ont les moyens ont fait des châteaux. Réellement, nos braves dames ont soufferts », a-t-il déclaré.

Lamine Seydou Traoré, ministre des Mines de l’Énergie et de l’Eau, s’est réjoui de savoir que les actions qu’ils ont commencées, fin 2020 et courant 2021 se traduisent aujourd’hui par la satisfaction des populations maliennes. Il dira que, avant d’être des clients, c’est d’abord des citoyens maliens qui ont droit à l’eau. Pour lui, ce n’est qu’un début, « nous allons travailler en faisant en sorte que la fourniture du service public de l’eau soit un outil privilégié du développement social et de mieux être pour nos populations », a-t-il rassuré.

Aux dires du ministre, toutes les dispositions sont prises par les autorités de la transition pour parer à d’éventuels problèmes d’approvisionnement en eau potable des populations, surtout pendant la période de forte consommation qui s’annonce très bientôt. Il a rappelé à la population de payer les factures.

« La subvention de l’État devra désormais être cantonnée que pour les populations maliennes qui sont en difficultés. Nous augmenterons les tarifs pour ceux qui doivent payer l’eau à son vrai tarif pour que l’ensemble de nos populations puissent avoir de l’eau », a-t-il conclu.

Bintou COULIBALY

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav