Version imprimable de cet article Version imprimable | |

8ème jeux de la Francophonie/Concours de la photographie : Moussa kalapo expose « Le rock touareg, de la rébellion à la résistance »

mercredi 26 juillet 2017

Jeune photographe malien retenu pour participer à la 8ème édition des jeux de la francophonie, Moussa kalapo est arrivé à Abidjan avec des arguments têtus.

Ses œuvres photographiques ont finalement été retrouvées après plusieurs jours de recherche et exposées à la bibliothèque nationale de Côte d’ivoire, le 26 juillet 2017.
Intitulée « Le rock touareg, de la rébellion à la résistance », le travail photographique de Moussa kalapo exposé dans la compétition à Abidjan, porte sur le groupe « Allachou ».

Selon le jeune photographe malien « Allachou est un groupe mixte touareg, originaire de la région de Kidal et contraint à l’exil à Bamako suite aux tensions dans le septentrion du Mali. Il fait aujourd’hui des émules ».

Il a précisé que c’est lors de l’offensive djihadiste, que ce groupe a choisi de faire de sa musique une arme de résistance contre l’obscurantisme islamiste.

En réalité à travers ces œuvres, le photographe salut l’approche du groupe « Allachou » qui a décidé de rendre hommage à la femme en lui faisant jouer les premiers rôles.

« Pendant leur prestation, ce sont plutôt les hommes du groupe qui se voilent, laissant les femmes sans voile, assisses, chantant et se trémoussant dans des gestes langoureux et cycliques au son de tambours », nous a révélé le photographe, qui met exergue ce constat dans son travail photographique.

Mieux, il fait remarquer que « quant aux hommes qui jouent aux instruments acoustiques, électriques et à corde, leurs voix accompagnent celles des femmes, dans une ambiance qui évoque une affirmation identitaire qui semble s’affranchir des couleurs de la rébellion pour résister à l’intégrisme absurde des djihadistes ».

C’est engagement du groupe Allachou qui a été salué par le jeune photographe malien qui a été impressionné par son jeu qu’il assimile à « un rock fascinant et très engagé, chanté en tamasheq par l’utilisation des instruments traditionnels ».

Assane Koné

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Plan International : « Le harcèlement sexuel est le plus grand danger auquel les filles sont confrontées dans les villes du monde entier »

(LONDRES) : Le harcèlement sexuel présente un risque majeur pour la sécurité des filles et des jeunes femmes dans le monde, selon une enquête réalisée auprès d’experts mondiaux dans 22 villes publiée aujourd’hui par Plan International, l’organisation œuvrant en

Paix et réconciliation au Mali : La Plateforme des femmes leaders joue sa partition

La Plateforme des femmes leaders au Mali a tenu le vendredi 31 août 2018 un point de presse dans la salle de conférence du Centre national de documentation et d’information sur la femme et l’enfant (CNDIFE). Lors de ce point de presse un communiqué a été lu

Travaux de réaménagement de la nouvelle Agence de Lafiabougou : La BDM-SA lance un Appel d’offres

La Banque de Développement du Mali lance un Appel d’Offres Ouvert entre des entreprises en règle vis-à-vis de la législation malienne pour la réalisation des travaux de réaménagement de la nouvelle Agence de Lafiabougou. Lisez l’avis d’Appel d’offres ouvert !