Version imprimable de cet article Version imprimable | |

8 mars 2019 : L’Alliance des professionnelles de la presse écrite du Mali célèbre la femme battante

mardi 2 avril 2019

Dans le cadre de la commémoration du 8 mars, en collaboration avec le groupe Renouveau, l’Alliance des Professionnelles de la Presse Ecrite du Mali (APPEM) a organisé le forum sur : « l’autonomisation et la sécurité sociale de la femme ». Ce forum visait à inciter les femmes à entreprendre des activités génératrices de revenus. C’était le vendredi 29 mars 2019, à l’escale Gourmande, ex-espace Bouna.

L’ouverture des travaux de ce forum qui s’est tenu du 29 au 30 mars 2019, a été présidée par Moustapha Diawara, représentant du ministre de la communication et de l’économie numérique. Il avait à ses côtés de Dado Camara, présidente de l’APPEM, Mme Haidara Bernadette Keita, représentante du ministre de la promotion de la femme de l’enfant et de la famille. Il faut noter que le forum a été couplé avec la célébration de la 6ème édition de la Nuit du Trophée « les femmes battantes ».

Dado Camara, présidente de l’APPEM, a soutenu que les revenus générés par le travail sont le fondement de moyens de subsistance décents et des chances de réussir dans la vie. Pour dire que l’autonomisation est une condition essentielle au développement. A ses dires, l’organisation de ce forum est une manière pour l’APPEM d’encourager la bravoure des femmes et à les inciter à entreprendre des activités économiques, gages d’épanouissement et de développement socioéconomique de la femme et de la famille toute entière. Pour elle ce forum est une occasion de sensibiliser les femmes à quitter l’informel et garantir leur sécurité sociale.

Elle a indiqué que l’APPEM a été créée en janvier 2012, et développe et participe à des actions pour la promotion de la femme. A ce titre, elle s’est fixée de nombreux objectifs, dont, entre autres : encourager l’autonomisation des femmes, à travers des articles de presse et d’autres activités, servir de relais entre les organisations de femmes et les populations, à travers une large communication, mettre l’information et la communication au cœur de l’activité des femmes. Aussi, donner plus de visibilité et de lisibilité aux actions menées par des femmes ainsi qu’aux différents partenaires.

De son coté, Mme Haidara Bernadette Keita, a indiqué cette initiative est a salué, car elle honore le ministère en charge et entre dans ses objectifs. Elle a ajouté que la presse a une importance capitale dans tout ce que le département de la promotion de la femme, de l’enfant et de la famille fait. Elle a salué l’APPEM tout en lui rassurant de l’accompagnement de son département. « Sans la femme, il n’y pas de monde », a-t-elle laissé entendre.

Pour sa part, Moustapha Diawara, représentant du ministre de la communication et de l’économie numérique, a estimé que ce forum dénote du sérieux et de l’abnégation qui caractérise l’APPEM depuis sa création jusqu’aujourd’hui. Il a témoigné de l’accompagnement de son ministère aux côtés des femmes pour l’atteinte des objectifs et afin que l’idéal recherché puisse être couvert d’une assistance sociale de base pour le bonheur de tous.

Durant ces deux jours, trois communications ont été faites sur les avantages de l’autonomisation de la femme au Mali, l’importance de l’Assurance Maladie Obligatoire, ses avantages et ses ayants droits et l’importance de la sécurité sociale (INPS). Aussi, il y a eu les échanges d’expériences des femmes qui se sont fait distinguées de par leur courage et audace choisies cette année.

Bintou COULIBALY

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.