Version imprimable de cet article Version imprimable | |

60ème ANNIVERSAIRE DU MALI : L’ORTM refuse de diffuser des films de Souleymane Cissé

lundi 28 septembre 2020

Pourquoi depuis quelques années l’ORTM refuse la diffusion des films de Souleymane Cissé. L’icône du cinéma africain est-t-il victime d’une censure qui ne dit pas son nom ? Dans le cadre de la célébration du 60ème anniversaire de l’indépendance du Mali, il vient encore une fois d’assister impuissant au refus de l’ORTM de diffuser 4 films que « les films Cissé » mettait gracieusement à sa disposition. Mais, il ne désespère de voir les responsables de l’ORTM venir à de meilleurs sentiments pour le bonheur de téléspectateurs.

Dans le cadre du 60ème anniversaire de l’accession du Mali à l’indépendance, Souleymane Cissé, icône du cinéma malien, dans une lettre qui date du 8 septembre 2020, a saisi le Directeur général de l’ORTM pour l’informer que « les Films Cissé et l’Union des Créateurs Entrepreneurs du Cinéma et de l’Audio-visuel de l’Afrique de l’Ouest (UCECAO), lui offre gratuitement quatre films (‘’Bonus’’, ‘’Finyè’’, ‘’OKA’’ et ‘’Ngunu Ngunu Kan’’ ) pour 2 diffusions sur ORTM 1 et 1 diffusion pour l’ORTM 2, pendant uniquement la période du mois de septembre 2020 à des heures d’écoute ». Il avait aussi souhaité que ces films bénéficient d’une bande annonce avant la diffusion. Dans le cadre de cette initiative, Souleymane Cissé avait indiqué qu’il souhaitait un partenariat avec l’ORTM pour la relance de notre cinématographie au cours des futures productions et diffusions des nouveaux films à venir.

Il nous est revenu que l’ORTM a refusé l’offre du doyen des cinéastes maliens. Privant du coup des milliers de maliens de voir des films maliens sur le petit écran qui se dédie à la « passion du service public ». Mais, pourquoi ce refus ?

Souleymane Cissé et ses réalisations, sont-t-ils victimes d’une censure de la télévision nationale ? Aujourd’hui, de nombreux observateurs du secteur culturel malien sont convaincus que les films de Souleymane Cissé font l’objet d’une censure qui ne dit pas son nom. Selon eux, l’argument de la difficulté de programmation, ne saurait être une raison pertinente. Ils pensent que la raison est ailleurs, surtout que l’ORTM n’est pas à son premier coup. « Depuis quelques années, sans raisons valables, l’ORTM refuse de diffuser les films de Souleymane Cissé, alors même qu’il leur offre gratuitement les films à diffuser », nous a indiqué un acteur du cinéma malien que nous taisons volontairement le nom.

Mais, en attendant que l’ORTM revienne à de meilleurs sentiments par rapport au doyen du cinéma du cinéma malien et à ses films, il faut signaler que les films proposés à l’ORTM ont fait le bonheur de certaines chaînes de télévisions privées. En plus de la chaîne panafricaine « AFRICABLE », il faut dire que dans le cadre du 60ème anniversaire de l’indépendance du Mali, en même temps que l’ORTM Souleymane Cissé avait aussi proposé la diffusion de ses films à 8 télévisions privées maliennes : Mandé TV, Renouveau TV, M7TV…, pour ne citer que celles-là.

Contacter par nos soins, il dit ne pas d’espérer de voir l’ORTM revenir à de meilleurs sentiments un jour ou l’autre pour le bonheur des téléspectateurs maliens.

Assane Koné

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav