Version imprimable de cet article Version imprimable | |

5ème édition de la journée de la sécurité routière en Afrique de l’Ouest : le port du casque par les jeunes au centre des débats

lundi 13 mai 2019

« Evaluer les performances de sécurité routière en Afrique de l’Ouest », tel était le thème de la 5ème édition de la journée de l’organisation pour la sécurité routière en Afrique de l’Ouest (OSRAO). Elle a été célébrée à travers une caravane de sensibilisation sur le port du casque, organisée par l’Agence Nationale de la Sécurité Routière (ANASER), le mercredi 8 mai 2019 devant le monument kwamé N’kruma.

La cérémonie a été présidée par Mark Daba, secrétaire général du Ministère des Transports et de la Mobilité Urbaine, en présence de Mamadou Sidiki Konaté, directeur National de l’ANASER.

A l’entame de ses propos, Mark Daba a expliqué que la journée de l’organisation de la sécurité routière en Afrique de l’Ouest a été marquée au Mali par l’évaluation des performances de la sécurité routière au cours de la décennie d’action pour la sécurité routière 2011-2020. Cela, à travers une conférence débats qui a permis d’évoquer les cinq piliers de la décennie de la sécurité routière. Que sont entre autres : la gestion de la sécurité routière, la sécurité des infrastructures routières,la sécurité des usagers de la route et les soins post-accidents.

Le secrétaire général a invité les jeunes caravaniers à faire la promotion de lutte contre l’insécurité routière dans des carrefours stratégiques de la ville, en vue d’éradiquer les accidents graves. Aussi, il les a les invités à sensibiliser les autres jeunes au port du casque une fois sur la moto.

Le Directeur National de l’ANASER a rappelé que la célébration de la journée de l’organisation pour la sécurité routière en Afrique de l’Ouest, est une organisation qui a été créé par la CEDEAO le 8 Mai à Abuja. Dans le but de tout mettre en œuvre pour réduire les risques liés à la circulation routière.

Il a indiqué que cette organisation regroupe 15 pays de la CEDEAO, avant d’ajouter que lors de l’Assemblée générale au Burkina Faso, il a été convenu entre les participants de célébrer désormais le 8 mai qui est la date anniversaire de la création de leur organisation pour magnifier les efforts dans tous les états dans le cadre de la lutte contre l’insécurité routière.

Pour lui au Mali le problème crucial est lié aux engins à deux roues. Pour cela, selon lui l’ANASER a choisi de faire la caravane de sensibilisation pour montrer une fois de plus aux jeunes le bon exemple sur le port du casque et de la conduite à moindre vitesse. « Aujourd’hui, les usagers de deux roues ont tendance à enlever le rétroviseur sur la moto, et n’utilisent pas de casque. Hors le port des casques est reconnu comme un outil qui permet de protéger la tête des usagers », a-t-il lancé avant de conclure.

Bintou COULIBALY

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Vœux de nouvel AN 2019/ Aliou DIALLO, Président d’honneur de l’ADP-Maliba « Mettre le Mali au-dessus de tout »

« …Les réformes territoriales, administratives et politiques seront au cœur de l’agenda politique national. Si ces changements dans le fonctionnement, l’organisation et l’administration de l’état sont le seul fait de l’actuelle majorité au pouvoir, cela

EDUCATION SEXUELLE AU MALI : « Le… FARE condamne la méthode… du gouvernement sur un sujet aussi délicat et sensible… »

« Le parti FARE condamne la méthode d’approche du gouvernement sur un sujet aussi délicat et sensible que celui-ci », indique un Communiqué du Parti FARE. Le parti FARE est vivement préoccupé par la tension sociale provoquée par le projet de manuel d’éducation

Agression du Journaliste Elhadji Hamidou Touré : Les Associations Faitières des journalistes réclament justice

« Cet incident intervient après de nombreuses agressions physiques et verbales à l’encontre des hommes de medias, s’ajoutant à la disparition depuis trois ans du confrère Birama Touré qui reste sans suite », indique la déclaration publiée. Lisez ! Déclaration de