Version imprimable de cet article Version imprimable | |

2ème édition du Concours de plaidoirie et de...

lundi 10 juillet 2017

2ème édition du Concours de plaidoirie et de Réquisitoire « A Vous Maître » : 16 candidats en lice

La Tribune jeunes pour le droit au Mali (Trijeud-Mali) a procédé le samedi 8 juillet 2017 à la Maison de la Presse, au lancement de la 2ème édition du Concours de plaidoirie et de réquisitoire « A vous maître ». Cette 2ème édition met en en compétition 16 étudiants des 4 universités de Bamako dans des procès fictifs sous la vigilance des juristes professionnels, des praticiens du droit, des avocats et des magistrats. Ce challenge inter universitaire qui se déroulera du 8 Juillet au 9 Septembre 2017, vise à contribuer à la culture de l’excellence et de mettre en exergue le rôle et l’importance des acteurs de la justice.

La cérémonie d’ouverture a enregistré la présence du Président de la Trijeud-Mali, Abourahamane Haïdara, Mme Kadidia Sangaré Coulibaly, présidente de Commission Nationale de Droits de l’Homme(CNDH), Oumou Bolly Diallo, représentante de la Justice Prévention et réconciliation (Juprec). On y notait également la présence des avocats, praticiens du droit, des magistrats et plusieurs étudiants.

Après le succès de la 1ère édition, la Trijeud-Mali avec le soutien de ses partenaires, a lancé la 2ème édition du concours de plaidoirie et de réquisitoire « A vous maître ».

Cette 2ème édition mettra en compétition 16 candidats autour de procès fictifs, encadrés par des juristes professionnels, des praticiens du droit, avocats et magistrats.

Ce projet permet de contribuer à la formation et à l’autoformation des juristes, mais aussi d’éveiller l’esprit de la culture de l’excellence dans les universités. Au cours de la compétition, chaque candidat sera suivi et encadré par un cabinet d’avocat, un praticien du droit ou un magistrat.

Les participants viennent des 4 universités de droit à Bamako, notamment Faculté de droit privé (FDPRI), la Faculté de droit Public (FDPU), l’Université catholique de l’Afrique de l’Ouest (UCAO) et l’Institut Supérieur de Technologie Appliquée et de Gestion (ISTAG). Ils ont été sélectionnés aux termes d’un casting. Ils ont suivi des séries de formation sur les techniques de plaidoirie, de réquisitoires, les droits humains, l’art de convaincre son public, les violences basées sur le genre, la lutte contre la corruption, le droit international humanitaire, l’éthique et la déontologie qui régissent la profession d’avocat, la procédure civile et pénale par des juristes professionnels, avocats et magistrats.

Abdourahamane Haidara, président de la Trijeud-Mali a indiqué que ce concours contribue, non seulement, à la promotion de la culture de l’excellence, mais aussi, crée une source d’encouragement et de perfectionnement pour les juristes en formation.
« A travers ce projet, nous comptons sensibiliser 15 000 jeunes sur la promotion et la protection des droits humains. Il permet de contribuer à la culture de l’excellence et de mettre en exergue le rôle et l’importance des acteurs de la justice », a-t-il déclaré.

Partant, il a salué l’accompagnement de ses partenaires, à savoir la Justice prévention et réconciliation (Juprec), la Cndh, et l’Agence de communication SAHEL Studio.

Oumou Bolly Diallo, Responsable des Volets Aide juridique et assistance judicaire à la JUPREC, a rappelé que « A vous maître » correspond à un des axes d’intervention de son département qui est la promotion des droits et l’appui à la relève générationnelle. « Notre vision est de faire une génération qui puisse s’installer dans les régions, les cercles, et dans les communes pour aider les communautés à accéder à leurs droits et à la justice. C’est dans cette logique que nous appuyons la Trijeud-Mali dans cette initiative qui contribue à aider les jeunes dans ce sens », a-t-elle déclaré.

Puis, elle a ajouté que la Juprec a réitéré son soutien à la Trijeud-Mali, grâce à son sérieux et à sa rigueur dans le travail. « C’est grâce au sérieux et à la technicité des membres de la Trijeud-Mali dans l’organisation de la première édition que nous n’avons pas hésité à renouveler notre financement pour la 2ème édition. Ils sont correct en matière de partenariat », a-t-elle témoigné.

Le Représentant du Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, dira que cette 2ème édition est la manifestation de la compétence, le fruit de l’ingéniosité de la jeunesse. « Il faut travailler sur la base de ses compétences, croire en soi et développer la dynamique de la valeur, de la reconnaissance et de l’amour de son pays », a-t-il conseillé à la jeunesse malienne. Avant de féliciter la Trijeud-Mali pour son combat dans la promotion et la protection de Droits humains.

« Nous avons souhaité que ce projet puisse se développer dans les volets des Facultés de droits où les étudiants en ont énormément besoin. Normalement, cela devrait être le quotidien de leurs Travaux Dirigés (TD) afin qu’ils puissent développer leur éloquence et leurs capacités de plaidoirie. », a-t-il déclaré.

Il faut noter que chaque semaine 2 équipes composées de deux personnes vont s’affronter en duel oratoire sur des questions de droit bien déterminées.

La partie a été couronnée par 2 procès fictifs sur les thèmes : Tentative de corruption, détournement de derniers publics et Coups et blessures volontaires et homicides involontaires. Des thèmes passés aux cribles par deux équipes devant un public intéressé.

Moussa Mallé SISSOKO

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Projet de loi d’entente nationale : « Une menace pour la paix,… »

Quarante sept organisations de défense de droits humains dénoncent le projet de loi d’entente nationale. Elles considèrent le document comme « une menace pour la paix, la réconciliation et les droits des victimes au Mali ». Lisez l’intégralité du communiqué

COFOP : « La tentative… de prorogation du mandat des députés, constitue une violation…de notre Constitution »

« La tentative solitaire et méprisante de prorogation du mandat des députés, constitue une violation majeure de notre Constitution et entame de manière significative la démocratie et la crédibilité de notre pays », indique la Coalition des forces patriotiques

Plan International : « Le harcèlement sexuel est le plus grand danger auquel les filles sont confrontées dans les villes du monde entier »

(LONDRES) : Le harcèlement sexuel présente un risque majeur pour la sécurité des filles et des jeunes femmes dans le monde, selon une enquête réalisée auprès d’experts mondiaux dans 22 villes publiée aujourd’hui par Plan International, l’organisation œuvrant en