| |

26 mars 1991-26 mars 2022 : Le Mali rend hommage aux martyres

mardi 29 mars 2022

Sous la présidence du ministre de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie Hôtelière et du Tourisme, la direction de la Pyramide du Souvenir a commémoré la journée des martyrs de mars 1991. C’était dans ses locaux le samedi 26 mars 2022, à travers une table ronde sous le thème « genre et dynamiques socio-économiques et politiques au Mali », en présence de la Directrice de la Pyramide du Souvenir.

Cette table-ronde, qui s’inscrit dans une logique scientifique, propose d’expliciter les dynamiques socio-économiques et politiques des femmes maliennes des années 1960 jusqu’à l’époque actuelle, de présenter les principaux résultats réalisés dans les secteurs socio-économiques et politiques par les femmes, de déterminer les obstacles internes et externes à leur émancipation ainsi que les leviers pour une meilleure participation des femmes à la vie de la nation. A cette occasion et comme par les années passées, d’éminentes personnalités ont été appelées pour éclairer de leurs expertises et de leurs vécus, afin d’avoir un regard croisés sur les avancées et les obstacles à la promotion socio-économiques et politiques des femmes maliennes.

Cinq sous-thèmes ont été abordés. Il s’agit de : Femme au Mali : un regard féminin ; la représentation des femmes en politique, forces et faiblesses ; le rôle des femmes dans la reconstruction et le développement post-conflit au Mali ; les femmes en politique : la lutte pour mettre fin à la violence à l’égard des femmes et pratiques traditionnelles néfastes ; l’artisanat féminin face à la mondialisation : quel impact sur l’artisanat féminin au Mali. Tous ces thèmes ont été traités par des femmes venant d’horizons différents pour obtenir une vision holistique des connaissances basées sur le genre.

Andogoly Guido, ministre de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie Hôtelière et du Tourisme, a remercié toutes les femmes qui se sont sacrifiées pour l’honneur du Mali. Pour lui le choix de cette thématique n’est pas le fruit du hasard. Il se justifie par le poids démographique, économique, politique et culturel des femmes dans le développement du pays et les problèmes auxquels celles-ci sont confrontés. Selon lui l’objectif est d’encourager les hommes et les femmes à la production des connaissances basées sur le genre qui s’inspirent des réalités maliennes et africaines.

« Épouse, mère, sœur, fille, elle a été de tous les combats pour l’émancipation de la société. Symbole de courage, elle s’est souvent sacrifiée pour le bonheur de sa communauté », a-t-il conclu.

Bintou COULIBALY

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav