Version imprimable de cet article Version imprimable | |

1er tour de l’élection présidentielle 2018 : Les difficultés du Centre de vote de ATT-Bougou 751 logements

dimanche 29 juillet 2018

Centre de vote d’ATT-Bougou 751 logements, dans la Commune VI du District de Bamako, les 15 bureaux de vote (avec 500 électeurs inscrits par bureau de vote) ont ouvert à 8 heures. Selon Adama Diané, coordinateur du centre de vote de ATT-Bougou 751 logements, a mis un accent sur quelques difficultés enregistrées.

Dans ce centre de vote, il y avait une très bonne ambiance. Les électeurs affluaient de partout et tous voulaient accomplir leur devoir Civique. Ils n’afféraient pour chercher leur nom sur les listes électorales et certains se consacraient à l’identification de leur bureau de vote.

« Dans ce centre, il y a 15 bureaux de votes. Dans chaque bureau, il y a au moins 500 électeurs », a-t-il indiqué. Par rapport aux difficultés rencontrées, le coordinateur dira que les matériels, tels que les procès-verbaux ne sont pas au complet. Il a aussi révélé que certains des scrutateurs sont venus en retard.

Pour ce qui concerne les délégués, il a signalé que certains délégués de la CENI se sont présentés sans le badge et les mandats qui montrent qu’ils sont de la CENI. « Sans la présentation de badge ou de mandat, il n’était pas du tout possible de les laisser accéder aux bureaux de vote », a-t-il dit. Avant de préciser que les téléphones aussi sont interdits dans les bureaux de vote.

Chose impressionnant, certains assesseurs qui ont suivi la formation, ont été remplacés par d’autres qui n’ont pas suivi la formation. « J’ai suivi la formation en tant qu’assesseur. Je suis venu tôt ce matin et j’ai été surpris de constater quelqu’un d’autre occupait mon poste. Je ne sais plus quoi faire. Le coordinateur dit qu’il ne peut rien faire et que cela ne relève pas de sa compétence », nous a indiqué une dame désemparée.

Bintou COULIBALY

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Projet de loi d’entente nationale : « Une menace pour la paix,… »

Quarante sept organisations de défense de droits humains dénoncent le projet de loi d’entente nationale. Elles considèrent le document comme « une menace pour la paix, la réconciliation et les droits des victimes au Mali ». Lisez l’intégralité du communiqué

COFOP : « La tentative… de prorogation du mandat des députés, constitue une violation…de notre Constitution »

« La tentative solitaire et méprisante de prorogation du mandat des députés, constitue une violation majeure de notre Constitution et entame de manière significative la démocratie et la crédibilité de notre pays », indique la Coalition des forces patriotiques

Plan International : « Le harcèlement sexuel est le plus grand danger auquel les filles sont confrontées dans les villes du monde entier »

(LONDRES) : Le harcèlement sexuel présente un risque majeur pour la sécurité des filles et des jeunes femmes dans le monde, selon une enquête réalisée auprès d’experts mondiaux dans 22 villes publiée aujourd’hui par Plan International, l’organisation œuvrant en