Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Couverture électorale : Internews renforce la capacité d’une vingtaine de journalistes

samedi 16 février 2019

Ces trois jours de formations ont été facilités par Maimouna Coulibaly, journaliste formatrice, Mahamadou Talata, journaliste formateur, Salia Kariba Traoré, représentant de la Coalition pour l’Observation Citoyenne des Elections au Mali (COCEM), et Abdoulaye Asey, formateur.

Les experts ont présenté les modules suivants : la loi électorale, l’expérience de la COCEM sur l’observation électorale en 2018, le situation politique des femmes au Mali, la couverture électorale en zone de conflit et le journalisme sensible au genre et conflit.

« Nous sommes à quelques mois des élections législatives, donc nous avons jugé nécessaire de renforcer la capacité des journalistes sur la couverture médiatique des élections. En tenant compte sur le concept genre et le journalisme sensible au conflit », a déclaré Maimouna Coulibaly, journaliste formatrice.

Selon elle, la mission fondamentale d’un journaliste est la collecte, le traitement et la diffusion de l’information. Elle dira que le journaliste sensible au genre, en période électorale, doit tenir compte du genre dans le traitement de l’information, de l’équilibre entre les hommes et les femmes. Et le journaliste sensible au conflit, doit être en mesure de connaitre le concept conflit et de le définir, de diffuser les messages de paix, d’aller au-delà des faits tout en cherchant à connaître les causes.

mcoul