| |

Transformation du coton malien : Ami Guindo Textile arrive avec une unité de production de tissu de 7 milliards de FCFA

lundi 22 novembre 2021

La cérémonie de la pose de la première pierre de l’ usine de production de tissus imprimés et de filature de la société Ami Guindo textile-SARL, qui porte le nom de sa promotrice Aminata Guindo, a eu lieu le jeudi novembre 2021, à Faladié sur la route de l’aéroport. Le coût total du projet est de 7 milliards de FCFA, financés sur fonds propre de la Société Aminata Guindo textile. L’usine sera bâtie sur 3ha.

Les capacités de production des deux unités sont de 18 816 000 mètres de tissus imprimés par an et de 11 600 tonnes de fil de coton par an. Cela permettra la création de 450 emplois permanents et de milliers d’emplois indirects.

« La construction de cette usine est une vision que j’ai nourri depuis de longues années », dixit Aminata Guido, promotrice de « Ami Guindo Textile-SARL ». Selon elle, cette vision a pu se traduire en réalité grâce à la volonté et la détermination de la Société Aminata Guindo qui a bénéficié des conseils précieux des partenaires.

En effet, « après des activités de teintures que je faisais de 1983 à 2000 et les cours de teinture que je dispense au FAFPA, l’idée m’est venue de créer une usine de production de tissus imprimés et de la filature pour la production de fil afin de contribuer au taux de transformation du coton du Mali », a-t-elle déclaré.

L’occasion lui était favorable d’adresser ses félicitations au gouvernement du Mali qui a contribué à la mise en œuvre dudit projet. D’après elle cette contribution représente un bel exemple de collaboration et de solidarité gouvernementale.

Pour sa part, Oumar Diallo, ingénieur en génie civile, a précisé que l’usine est bâtie sur 3 ha dont deux unités de production, deux magasins, des blocs d’administration, des cuves de stockages d’essence. Il a ajouté que les travaux vont évoluer partiellement. Pour lui, la durée des travaux de deux unités de production est environs 18 mois avec des bureaux qui seront successivement réalisés.

Aux dires de Oumar Diallo, c’est un acte a félicité et en encouragé. Ce projet contribue non seulement au développement du pays à lutter contre le chômage mais aussi à améliorer son économie.

Bintou COULIBALY

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav