Version imprimable de cet article Version imprimable | |

TENTATIVE DE RAPPROCHEMENT DU POUVOIR : Aliou Diallo joue désormais la carte Karim Keïta

mardi 16 octobre 2018

Aliou Boubacar DIALLO a essayé de retrouver les bonnes grâces du Président KEITA. DIALLO qui a abreuvé d’insultes le président sortant pendant toute la campagne est maintenant en situation difficile et dangereuse suite à son cuisant échec à la présidentielle.

Pour lui, la situation est simple ; il risque de devenir une cible pour le pouvoir qui pourrait lui faire payer cher toutes ses attaques conte le Président réélu. On parle ici de s’en prendre aux intérêts de DIALLO au Mali. Ceux-ci ne sont pas des fleurons de l’industrie. Sa mine, Wassoul’or, est en faillite et se révèle être un gouffre pour les investisseurs étrangers qui ont pris le risque de suivre le magicien de l’or. Ne parlons pas de PETROMA INC qui est aussi une entreprise fantomatique. Le risque pour DIALLO c’est de voir les limiers de la police, des douanes et des impôts descendre dans ces affaires et découvrir des magouilles incroyables. L’autre risque pour lui, c’est que l’Etat malien donne suite à une demande de collaboration judiciaire à la justice française qui enquête sur les actes répréhensibles de DIALLO et de ses complices, dont le plus célèbre est Olivier COURIOL.

Pour parer à toutes ces éventualités, DIALLO à l’option du rapprochement avec le président IBK, afin de maîtriser les risques contre lui. Il semblerait que dans l’entourage du Président, on soit plus favorable à l’éradication du problème DIALLO plutôt que de le voir traîner dans les couloirs de Koulouba.

L’autre option pour DIALLO est l’obtention, par les urnes, de l’immunité parlementaire lors des élections législatives. Bien que la capacité de DIALLO d’acheter des voix ne soit plus à démontrer, l’incertitude de la victoire est un risque non calculé que DIALLO n’aime pas prendre.

Alors, qu’elle est cette troisième option ? Et bien, selon nos sources, elle prendrait les traits de Karim KEITA, le fils du Président. Celui-là même que DIALLO désignait, il y a peu de temps, comme le « grand Satan ». Celui qui voulait lui voler sa mine fantôme, celui qui aidait les adversaires de DIALLO dans des manœuvres qui visaient à le déposséder de sa mine imaginaire. En effet, DIALLO aurait décidé de jouer la carte Karim KEITA pour se mettre à l’abri des oiseaux de mauvais augures qui planent au-dessus de sa tête.

Ce rapprochement « contre-nature » entre DIALLO le bon musulman, disciple de Mansa Moussa, et Karim, le fils incontrôlable du Président IBK, se serait scellé dans les fauteuils confortables de la classe affaires du vol Air France, entre Paris et Bamako.

Affaire à suivre !
Azalaï Express

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Projet de loi d’entente nationale : « Une menace pour la paix,… »

Quarante sept organisations de défense de droits humains dénoncent le projet de loi d’entente nationale. Elles considèrent le document comme « une menace pour la paix, la réconciliation et les droits des victimes au Mali ». Lisez l’intégralité du communiqué

COFOP : « La tentative… de prorogation du mandat des députés, constitue une violation…de notre Constitution »

« La tentative solitaire et méprisante de prorogation du mandat des députés, constitue une violation majeure de notre Constitution et entame de manière significative la démocratie et la crédibilité de notre pays », indique la Coalition des forces patriotiques

Plan International : « Le harcèlement sexuel est le plus grand danger auquel les filles sont confrontées dans les villes du monde entier »

(LONDRES) : Le harcèlement sexuel présente un risque majeur pour la sécurité des filles et des jeunes femmes dans le monde, selon une enquête réalisée auprès d’experts mondiaux dans 22 villes publiée aujourd’hui par Plan International, l’organisation œuvrant en