Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Suivi et évaluation des projets/programmes de développement : Le Conseil National de la Société civile outille ses membres

jeudi 8 juin 2017

Dans le but de doter les acteurs des organisations de la société civile de connaissances théoriques et pratiques sur le suivi et l’évaluation des projets/programmes de développement, le Conseil National de la Société civile a organisé un atelier de formation. La cérémonie d’ouverture des travaux s’est déroulée au siège de l’ONG Œuvre Malienne d’Aide de l’Enfance (OMAES) sous la présidence de Mme Barry Aminata Touré, Secrétaire Générale du Conseil national de la société civile.

La société civile a la responsabilité de veiller à la satisfaction des besoins des populations. C’est donc conscient de cet état de fait, que le conseil national de la société civile poursuit la consolidation de ses acquis sur la veille citoyenne et de contribution à la redevabilité dans la gestion des finances Publiques.

Du 6 au 8 juin 2017, les acteurs des organisations de la société civile venant des régions de Kayes, Koulikoro, Sikasso, Ségou, Mopti, Tombouctou, Gao et Bamako, participent à un atelier de formation sur les mécanismes et techniques de suivi des impacts des projets et programmes publics.

Ainsi, cette activité se situe dans le cadre du programme de relance de la reforme de la gestion des finances Publiques au Mali (PREM) qui s’étend sur la période 2017-2021.

Pendant 3 jours, les participants seront imprégnés entre autres des modules de suivi/évaluation, des outils complémentaires de veille stratégique et la démarche à suivre pour rendre opérationnelle la culture de redevabilité. Ils vont se pencher sur les concepts et les principes de base du suivi et de l’évaluation et planifier la collecte et la gestion des données.

Mme Barry Aminata Touré, Secrétaire générale du Conseil national de la société civile, a indiqué que l’objectif de cette session de formation est de renforcer les capacités des membres de la société civile et personnes ressources de connaissances pratiques. « Nous voulons faire le suivi évaluation des projets/programmes de développement afin de pouvoir analyser et orienter les prises de décision des politiques publiques et des budgets », a-t-elle déclaré.

Cet atelier permettra aux participants de se familiariser avec la modernisation des administrations et des politiques fiscales, la mise en œuvre du nouveau cadre de programmation et d’exécution et de suivi budgétaire. Il contribuera également de faire comprendre la mutation vers un système de contrôle interne et externe alignée sur les normes internationales et les bonnes pratiques et l’établissement d’un système contractualisé et transparent de gouvernance financière locale.

Nonobstant l’appui financier de partenaires, Mme Barry Aminata a ajouté que la lutte contre la marginalisation, la pauvreté, le mal développement demeure des défis au niveau national et celui des collectivités territoriales.

Moussa Mallé SISSOKO

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Vœux de nouvel AN 2019/ Aliou DIALLO, Président d’honneur de l’ADP-Maliba « Mettre le Mali au-dessus de tout »

« …Les réformes territoriales, administratives et politiques seront au cœur de l’agenda politique national. Si ces changements dans le fonctionnement, l’organisation et l’administration de l’état sont le seul fait de l’actuelle majorité au pouvoir, cela

EDUCATION SEXUELLE AU MALI : « Le… FARE condamne la méthode… du gouvernement sur un sujet aussi délicat et sensible… »

« Le parti FARE condamne la méthode d’approche du gouvernement sur un sujet aussi délicat et sensible que celui-ci », indique un Communiqué du Parti FARE. Le parti FARE est vivement préoccupé par la tension sociale provoquée par le projet de manuel d’éducation

Agression du Journaliste Elhadji Hamidou Touré : Les Associations Faitières des journalistes réclament justice

« Cet incident intervient après de nombreuses agressions physiques et verbales à l’encontre des hommes de medias, s’ajoutant à la disparition depuis trois ans du confrère Birama Touré qui reste sans suite », indique la déclaration publiée. Lisez ! Déclaration de