• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    Abdoulaye Idrissa Maïga dément son soutien à l’opposition, mais ne dit pas qu’il soutient IBK

    « …Depuis quelques jours, des rumeurs persistantes et non fondées circulent dans certains journaux et sur les réseaux sociaux, annonçant mon soutien à l’opposition. J’apporte un démenti formel et clair à ces allégations mensongères et prie, par ailleurs, les

    Ministère de la réconciliation nationale et de la cohésion sociale : Le Chef de Cabinet, le Colonel Moussa Zabour Maïga n’est plus

    Le Colonel Moussa Zabour MAIGA, un infatigable artisan de la Paix dont la vie au service de la nation, aura été un sacerdoce hors du commun, n’est plus. Cet illustre cadre des forces de défense et de sécurité, Chef de Cabinet du département en charge de la

    Présidentielle 2018 : La CMA votera pour le candidat qui va mettre intégralement en œuvre l’Accord d’Alger

    « La CMA…n’a pris aucun engagement politique vis à vis d’un quelconque candidat aux élections présidentielles. Toutefois, si la CMA devrait donner un mot d’ordre pour un candidat, il sera en faveur de celui qui s’engagerait fermement à la mise en œuvre intégrale

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    Soumeylou Boubeye Maïga à Kidal : « Notre présence ici prouve que l’État a la volonté d’être présent dans toutes les régions du Mali »

    vendredi 23 mars 2018 , par Assane Koné

    Après avoir annulé son voyage à Kidal le 22 mars 2018, à partir de Tessalit, officiellement pour des perturbations météorologiques, au moment où des sources dignes de foi, pensent que l’attaque dans la matinée du camp de la MINUSMA par 8 roquettes, est la vraie raison, le Premier ministre Malien, Soumeylou Boubeye Maïga, est finalement arrivé le 23 mars 2018, aux environs de 10 heures, dans la capital de l’Adrar des Ifogas.

    Présentée comme la première visite d’un Premier ministre malien, à Kidal depuis mai 2014, après la débâcle de l’ancien Chef de Gouvernement Moussa Mara, la visite de Soumeylou Boubeye Maïga a été entachée par la présence du drapeau de l’Azawad dans la salle de conférence. Comme pour dire que la revendication sécessionniste est toujours d’actualité.

    Mais qu’à cela ne tienne, les discours ont été très conciliants et démontre que si les maliens arrivent à se donner un cadre approprié pour se parler entre eux, la sortie de cette crise pourrait intervenir rapidement.

    C’est accompagné de 9 ministres de son Gouvernement et du représentant du secrétaire général de l’ONU, chef de la MINUSMA, Mahamat Saleh Annadif, que Soumeylou Boubeye Maïga est arrivé le vendredi 23 mars 2018 dans la capitale de l’Adrar des Ifogas.

    « Cette visite symbolise le retour des services sociaux de base dans la région de Kidal. Elle facilite aussi la mise en route de l’accord issue du processus d’Alger », a pratiquement indiqué le Premier Ministre dès son arrivée à Kidal. Avant de se réjouir de l’accueil qui lui a été réservé.

    « Je voudrais d’abord vous remercier pour l’accueil fraternel et sincère qui nous a été réservé. Je voudrais dire que nous considérons cet accueil comme un message de paix, d’unité et de solidarité et de volonté d’aller de l’avant. Nous considérons cet accueil comme un honneur qui a été fait au Président de la république qui nous a envoyé ici. Et, à travers lui, cet honneur est fait à l’ensemble de nos frères, de nos sœurs et de nos concitoyens des autres régions du Mali », a-t-il indiqué.

    Le Premier ministre Malien a déclaré : « Notre présence ici, prouve que l’État a la volonté d’être présent dans toutes les régions du Mali. D’être partout au service de tous les citoyens. Dans ce cadre là, notre démarche a été dans cette région comme dans les autres régions, d’aller au plus près des citoyens, les écouter, prendre en charge leurs attentes dans le respect et la considération qui sont dus à chaque citoyen ».

    En plus du Premier Ministre malien, la rencontre a enregistré les interventions de Chegaly Ould Al-arby, président du conseil régional de la jeunesse de Kidal, Amoudeme Ag Igbass, député élu de Kidal et Salah Ag, représentant de la CMA, dans la salle de conférence de l’Assemblée régionale de Kidal.

    Formation professionnelle urgente de 4000 jeunes

    « Pour créer un climat de stabilité dans la région, la jeunesse sollicite des financements de projets de jeunes et leur accompagnement », a indiqué Chegaly Ould Al-arby, président du conseil régional de la jeunesse de Kidal. Selon lui, la jeunesse sollicite la formation qualifiante pour 4000 jeunes dans des domaines, aussi divers que l’élevage, le maraichage, la menuiserie, l’artisanat, la restauration, le carrelage, l’embouche bovine, l’électricité, la mécanique auto et moto, etc.

    Les autorités politiques de l’Adrar des IFOGAS ont apprécié cette visite. Et, Amoudeme Ag Igbass, député élu de Kidal, a estimé que « La visite est très intéressante ». Selon lui, elle était attendue depuis un bon moment. Même s’il a un peu regrettés les conditions un peu difficiles dans lesquelles elle a eu lieu à cause du temps, il a estimé qu’elle devra permettre de prendre en compte une demande forte de la population : « l’application correcte de l’accord ». « Et cela incombe à toutes les parties », a-t-il déclaré.

    En sa qualité de représentant de la CMA, Salah Ag, a tenu à rappeler : « Monsieur le Premier Ministre, la CMA qui vous accueille aujourd’hui, est un acteur majeur du processus, qui a su rester fidèle à ses engagements ». Par sa voix, il dira que la CMA « réitère sa ferme volonté à respecter les termes des dispositions de l’accord pour la paix, la réconciliation au Mali, issu du processus d’Alger, dont elle souhaite vivement la mise en œuvre intégrale ».

    Après cette série d’intervention, le Premier ministre a donné des réponses concrètes aux différentes préoccupations. « Sur la base de ce qui a été entendu hier et aujourd’hui, dans le domaine de l’éducation, nous allons réhabiliter l’IFM d’Aguel hoc. Et, pendant qu’on réhabilite l’IFM d’Aguel hoc, ceux qui étudient là-bas vont être transférés à l’IFM de Kidal ». Il a aussi annoncé la construction d’un deuxième second cycle à Tessalit. Avant de rappeler sa décision d’intégrer toutes les écoles coraniques dans le système d’enseignement, afin que les apprenants aient les mêmes droits et la même instruction.

    Pour la jeunesse de Kidal, il a annoncé la création d’un centre de formation professionnel à Kidal. Mieux, il a déclaré qu’à partir de maintenant « toutes les formations professionnelles qui doivent être faites pour les jeunes de Kidal, ne se feront plus à Gao où ailleurs. Elles se feront sur place ». Le Premier Ministre malien a indiqué qu’à partir du mois d’Avril, les premières formations vont commencer sur la base des besoins exprimés par les jeunes.

    Quand on se souvient de la dernière visite d’un Premier ministre malien à Kidal, en la personne de Moussa Mara, l’on peut sans risque de se tromper dire qu’en définitif, il y a eu plus de peur que de Mal.

    Assane Koné

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce