Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Réseau routier malien : « En 2018, nous avons entretenu 10 880 km de routes »

mercredi 14 novembre 2018

Mme Traoré Seynabou Diop, ministre des infrastructures et de l’équipement a présidé les travaux de la réunion annuelle des services des routes 2018. C’était le mardi 13 novembre 2018 à Maeva palace de Bamako.

L’ouverture des assises qui se dérouleront du 13 au 14 novembre 2018, a enregistré la présence du président de la commission des travaux publics, domaines, habitat et transports de l’Assemblée nationale (TPDHT), du Chef de file des partenaires techniques et financiers (PTF) et des acteurs des routes.

A titre de rappel, la réunion annuelle est un cadre privilégié de concertation pour faire le bilan des réalisations de l’année qui s’achève et d’envisager les actions à mener avec réalisme et méthode au cours de la nouvelle année.

La ministre des infrastructures et de l’équipement a précisé que l’année qui s’achève a été marquée par une série d’activités, à savoir : l’achèvement des travaux d’aménagement en 2X2 voies de la route Koulikoro-Bamako et des travaux de construction de l’échangeur de Ségou et d’aménagement de 10 km de voiries dans la ville de Ségou.

Aussi, elle a été marquée par l’achèvement des travaux de construction et de bitumage de la route Bénéna- Mandiakuy. A cela s’ajoute la poursuite des travaux de construction et de bitumage de la route Zantiébougou- Kolondiéba-frontière Côte d’Ivoire, de Kayes-Sadiola, de Kangaba-Dioulafoundo-frontière Guinée. De la route de Yanfoila-Kalana, de Tamani-Baraouéli, de Banconi-Dialakorodji-Safo-Nonssonbougou, la voirie urbaine dans la ville de Koulikoro et voie de Kouloubléni dans la commune rurale de Kalabancoro.

De plus, pour l’année 2018, ils ont procédé à l’entretien de 10 880 km de routes dont 5 478 km de routes revêtues, 2 186 km de routes en terre et 3216 KM de pistes rurales. Enfin, l’année 2018 a vu la réalisation de diverses études routières financées, soit par le budget national, soit par les partenaires techniques et financiers.

« Si des résultats encourageants ont été enregistrés, le chemin reste encore long pour doter notre pays d’infrastructures routières adaptées et de qualité », a-t-elle déploré. Pour cela, elle a invité les acteurs des routes à plus de rigueur et de professionnalisme dans le suivi de l’exécution des travaux.

Concernant les travaux d’entretien routier, elle a estimé que leur credo doit être l’exécution dans les délais et avec la qualité requise. C’est pourquoi, Mme le ministre a exigé la systématisation des audits techniques des travaux.

Pour l’année 2019, les objectifs qu’ils se sont assigné sont : la poursuite de la mise en œuvre du plan d’action 2015-2019 de la politique nationale des transports, des infrastructures de transports et du désenclavement, l’achèvement des travaux démarrés en 2018, le lancement des travaux de construction et de bitumage de la route Kwala, Mourdiah et Nara. Ensuite, le lancement des travaux de construction d’un échangeur, d’un viaduc et l’aménagement de 10 km de voirie urbaine dans la ville de Sikasso, le lancement des travaux de construction et de bitumage de la route Bourem-Kidal. Enfin, le démarrage de l’aménagement de 538 km de pistes rurales dans le cadre du projet d’amélioration de l’accessibilité rurale (PAAR).

« Dans le souci de maintenir le trafic sur les axes routiers, d’améliorer la sécurité routière et de renforcer le confort des usagers, notre ambition est d’entretenir encore plus de kilomètres en 2019 », a-t-elle déclaré. Selon elle, enfin de relever ce défi et de s’inscrire dans la dynamique de la satisfaction des besoins légitimes des populations, les orientations clés de la feuille de route qui a été mise en place en 2017 restent d’actualités. De plus, en matière d’entretien des routes, la performance des entreprises et des bureaux de contrôle doit être le critère principal d’appréciation. « Nous devons dire non au laxisme, non au retard dans l’exécution des travaux, non enfin, aux travaux de mauvaise qualité », a-t-elle lancé.

La ministre a invité les acteurs à mettre à profit l’opportunité qu’offre la rencontre de toutes les compétences requises pour faire des propositions susceptibles de permettre une mise en œuvre optimale des actions au cours de l’année 2019.

Bintou COULIBALY

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Vœux de nouvel AN 2019/ Aliou DIALLO, Président d’honneur de l’ADP-Maliba « Mettre le Mali au-dessus de tout »

« …Les réformes territoriales, administratives et politiques seront au cœur de l’agenda politique national. Si ces changements dans le fonctionnement, l’organisation et l’administration de l’état sont le seul fait de l’actuelle majorité au pouvoir, cela

EDUCATION SEXUELLE AU MALI : « Le… FARE condamne la méthode… du gouvernement sur un sujet aussi délicat et sensible… »

« Le parti FARE condamne la méthode d’approche du gouvernement sur un sujet aussi délicat et sensible que celui-ci », indique un Communiqué du Parti FARE. Le parti FARE est vivement préoccupé par la tension sociale provoquée par le projet de manuel d’éducation

Agression du Journaliste Elhadji Hamidou Touré : Les Associations Faitières des journalistes réclament justice

« Cet incident intervient après de nombreuses agressions physiques et verbales à l’encontre des hommes de medias, s’ajoutant à la disparition depuis trois ans du confrère Birama Touré qui reste sans suite », indique la déclaration publiée. Lisez ! Déclaration de