Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Rentrée politique de la CODEM à Bougouni : Le bras droit de Zoumana Tji Doumbia à zantiébougou débarque avec armes et bagages !

vendredi 25 mai 2018

La moisson de la rentrée politique de la codem à Bougouni répond mieux à ceux qui pensent pouvoir en finir avec la désormais 3ème force politique du Mali. Comme des champignons, les adhésions sont devenues monnaies courantes au sein du parti de la quenouille.

A Zantièbougou, lieu de la rentrée politique, le parti a enregistré l’arrivée de 5 têtes d’affiches de la politique locale. Il s’agit du maire de la localité Seydou Koné, des conseillers Drissa Koné et Djénebou Samaké, tous transfuges du Miria, de Abdoulaye Togola de l’APR et de Yaya Koné du RDS du fameux Blaise Sangaré et zoumana Tji Doumbia. Au-delà, des noms, la défection de Yaya Koné qui est l’un des bras droits de Zoumana Tji Doumbia fragilise énormément la majorité présidentielle dans le cercle de Bougouni.

Pour le porte-parole des adhérents, le choix de la Codem n’est pas un hasard. Il découle d’une analyse sans complaisance des idéaux de ce parti en rupture avec la vielle garde politique. Aussi, le travail abattu par le président Housseini Amion GUINDO sont aussi des arguments qui ont motivé leur décision. La délégation venue de Bamako et Bougouni a été impressionnée la détermination de l’ensemble de la population de zantièbougou à soutenir la codem.

Du chef de village en passant par l’imam, la communion était totale autour du maire et de la Codem. Concernant les travaux, les 26 sous sections du cercle de Bougouni ont apporté leur soutien sans faille au président Housseini Amion GUINDO. En conclusion, ils ont sollicité la candidature du président du parti à la prochaine présidentielle du mois de juillet. A titre de rappel, cette question sera définitivement tranchée lors de la conférence nationale prévue pour les 25 et 26 mai prochain au pavillon des sports du stade Modibo Keita.

Toujours dans la commune de Zantièbougou, d’autres adhésions sont attendues !

A SUIVRE DONC !

Correspondance particulière

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Agression du Journaliste Elhadji Hamidou Touré : Les Associations Faitières des journalistes réclament justice

« Cet incident intervient après de nombreuses agressions physiques et verbales à l’encontre des hommes de medias, s’ajoutant à la disparition depuis trois ans du confrère Birama Touré qui reste sans suite », indique la déclaration publiée. Lisez ! Déclaration de

Projet de loi d’entente nationale : « Une menace pour la paix,… »

Quarante sept organisations de défense de droits humains dénoncent le projet de loi d’entente nationale. Elles considèrent le document comme « une menace pour la paix, la réconciliation et les droits des victimes au Mali ». Lisez l’intégralité du communiqué

COFOP : « La tentative… de prorogation du mandat des députés, constitue une violation…de notre Constitution »

« La tentative solitaire et méprisante de prorogation du mandat des députés, constitue une violation majeure de notre Constitution et entame de manière significative la démocratie et la crédibilité de notre pays », indique la Coalition des forces patriotiques