Relance de l’activité économique : Pour les PME la BNDA reçoit 3 milliards de l’AFD

samedi 28 septembre 2013

La guerre est terminée. La phase de la reconstruction a démarré. Mais, le Mali fait face à des défis énormes, notamment la relance de l’activité économique et de l’emploi. C’est convaincu de l’importance des Petites et moyennes entreprises dans le tissu économique, l’Agence française de développement vient de mettre à la disposition de la BNDA une ligne de crédit d’une valeur de plus de 3 milliards de FCFA. Cette somme servira au financement des PME à travers des prêts à taux préférentiels.

Après avoir aidé le Mali à libérer ses trois régions, occupées pendant au moins un an par des troupes djihadistes, la France compte aider le pays à se mettre sur les deux pieds économiquement.

A travers l’Agence française de développement, les autorités françaises viennent de donner un signal. Le 25 septembre 2013, Moustapha Ben Barka, ministre délégué auprès du ministère de l’économie et des finances, chargé de la promotion des investissements et de l’initiative privée, à la signature d’une convention de crédit de 5 millions d’Euros, soit plus de 3, 275 millions de FCFA, entre la BNDA et l’AFD.

La cérémonie a enregistré la participation de Gilles Huberson, ambassadeur de France au Mali et du général de Division Marc Foucaud, Commandant de la Force Serval. Dans son intervention, l’ambassadeur de France a indiqué que son pays s’est engagé à accompagner le Mali dans tous les domaines. Même si la collaboration entre la BNDA date de plus de trente ans, l’ambassadeur a estime que la ligne de crédit qui vient d’être mobilisée, marque le nouveau partenariat que la France compte tisser avec l’Afrique. Il a félicité la force Serval pour son soutien dans la sécurisation des banques qui ouvrent leurs portes dans les régions au Nord du Mali.

Pour sa part, Moustapha Ben Barka, ministre délégué auprès du ministère de l’économie et des finances, chargé de la promotion des investissements et de l’initiative privée, a indiqué que le Mali apprécie toute l’assistance que la France lui accorde. Selon lui, le Mali sort d’une grave crise qui a eu des conséquences désastreuses, notamment sur le système bancaire dans sa partie nord. Après avoir rappelé que la relance de l’économie occupe une place très importante dans les défis qui attendent le Mali, il a salué l’initiative de l’AFD qui va aider la BNDA à faire face aux besoins de plusieurs petites et moyennes entreprises. En effet, aux termes de l’accord, ce financement permettra de renforcer la capacité financière de la BNDA et son potentiel d’octroi de prêts à moyen et long termes.

Le ministre est d’autant plus content de la signature de cette convention parce que la BNDA a une place primordiale dans le financement des PME, du secteur rural et de la micro-finance au Mali. Il n’y a aucun doute, ce financement permettra d’accompagner la campagne agricole 2013-2014 en améliorant les revenus et les conditions de vie des entrepreneurs et des ouvriers agricoles grâce aux créations d’emplois en milieu rural.
DDDK

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav