Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Région de Ségou : Les représentants des 7 cercles éditifiés sur la loi d’entente nationale

lundi 14 octobre 2019

Le samedi 12 octobre 2019, la salle de conférence du gouvernorat de Ségou a abrité la rencontre d’échanges sur la loi d’entente nationale. L’ouverture des travaux a été présidée par Lassine Bouaré, ministre de la cohésion sociale, de la paix et de la réconciliation nationale.

Cette rencontre d’échanges a mobilisé les acteurs de la société civile, les préfets, les acteurs politiques et autres représentants des forces armées et de sécurité, des 7 cercles de la région de Ségou. Au-delà de la présidence de la rencontre, assurée par le ministre Bouaré, les travaux de la rencontre étaient conduits par la mission de présentation et de restitution de la loi d’entente nationale. Il s’agit de la commission des lois et des réformes institutionnelles, à l’Assemblée nationale du Mali, dont l’honorable Zoumana N’tji Doumbia est le président.

La rencontre fait suite à celle tenue à Kayes, Koulikoro et Sikasso. L’objectif était d’échanger sur la loi d’entente nationale, l’accord pour la paix et la réconciliation nationale, issu du processus d’Alger. C’est dans celle dynamique que le ministre en charge de la cohésion sociale, de la paix et de la réconciliation nationale, accompagné des représentants des partis signataires de l’accord d’Alger, ont pris part aux travaux de Ségou. Il s’agissait de restituer cette loi portant entente nationale et surtout, à donner la parole aux acteurs de la région de Ségou, en vue de recueillir leurs avis et suggestions pour la formulation de recommandations pour l’élaboration du décret d’application répondant aux attentes de tous les Maliens.

À la rencontre, les échanges ont été tendues et franches. Chaque participant, selon sa compréhension de la présentation de la loi d’entente nationale, par la mission, a donné son point de vue, pour plus de paix, de stabilité et de cohésion sociale au Mali. Le ministre Lassine Bouaré, a apprécié la franchise des débats et l’intérêt des ségouviens portant aux efforts de paix et réconciliation.

Il faut noter que les échanges sur la loi d’entente nationale sont rendues possible grâce à une synergie d’actions entre la commission des lois et des réformes institutionnelles, à l’ Assemblée nationale du Mali, du ministère de la cohésion sociale, de la paix et de la réconciliation nationale ainsi que celui du Canada.

Bintou COULIBALY

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.