Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Recrudescence des attaques armées sur presque la quasi-totalité du pays : L’URD s’inquiète

dimanche 28 janvier 2018

« L’URD s’inquiète de la recrudescence des attaques armées sur presque la quasi totalité du pays et invite une fois de plus le Gouvernement de la République du Mali à sérieusement prendre toutes ses responsabilités pour faire face à ce phénomène ». Telle est la substance d’une déclaration publiée par l’URD le 27 janvier 2018, suite à l’attaque du Camp des Forces armées du Mali le Samedi 27 janvier 2018 et qui aurait fait au moins 14 morts et 10 blessés du coté des FAMA.

Communiqué de l’URD sur l’attaque de Soumpi du 27 janvier 2018

Ce Samedi 27 janvier 2018, le camp des Forces armées du Mali a été attaqué à Soumpi dans le cercle de Niafunké par des hommes lourdement armés faisant une dizaine de morts et plusieurs blessés dans les rangs de nos braves vaillants soldats.

L’URD condamne avec fermeté cette attaque lâche et ignoble que rien ne saurait justifier.

L’URD présente aux familles endeuillées ses sincères condoléances et ses vœux de prompt rétablissement aux blessés.

L’URD s’inquiète de la recrudescence des attaques armées sur presque la quasi totalité du pays et invite une fois de plus le Gouvernement de la République du Mali à sérieusement prendre toutes ses responsabilités pour faire face à ce phénomène.

L’URD rappelle avec insistance que nos forces armées et de sécurité doivent être dotées de moyens adéquats leur permettant d’exécuter dignement et avec professionnalisme leur mission de défense et de sécurisation du territoire national.

L’URD félicite nos forces armées pour leur courage et leur engagement hautement patriotique. Le parti leur renouvelle sa confiance et son soutien.

Face à la gravité de la situation sécuritaire au Mali, L’URD invite une fois de plus la communauté Internationale à renforcer son assistance au Mali et l’exhorte à poursuivre ses efforts de sécurisation et de stabilisation sur toute l’étendue du territoire national aux côtés de nos Forces Armées et de Sécurité.

Bamako, le 27 janvier 2018

Le secrétaire à la communication
Me Demba Traoré
Officier de l’Ordre National

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Projet de loi d’entente nationale : « Une menace pour la paix,… »

Quarante sept organisations de défense de droits humains dénoncent le projet de loi d’entente nationale. Elles considèrent le document comme « une menace pour la paix, la réconciliation et les droits des victimes au Mali ». Lisez l’intégralité du communiqué

COFOP : « La tentative… de prorogation du mandat des députés, constitue une violation…de notre Constitution »

« La tentative solitaire et méprisante de prorogation du mandat des députés, constitue une violation majeure de notre Constitution et entame de manière significative la démocratie et la crédibilité de notre pays », indique la Coalition des forces patriotiques

Plan International : « Le harcèlement sexuel est le plus grand danger auquel les filles sont confrontées dans les villes du monde entier »

(LONDRES) : Le harcèlement sexuel présente un risque majeur pour la sécurité des filles et des jeunes femmes dans le monde, selon une enquête réalisée auprès d’experts mondiaux dans 22 villes publiée aujourd’hui par Plan International, l’organisation œuvrant en