Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Projet de formalisation des acteurs du commerce de détails : 500 000 000 FCFA pour l’exercice 2019

jeudi 21 mars 2019

Le vendredi 15 mars 2019, Alassane Ag Ahmed Moussa a présidé l’ouverture des travaux de la session du comité de pilotage du projet de formalisation des acteurs du commerce de détails (PROFAC), au titre du premier semestre 2019. C’était dans la salle de conférence dudit ministère en présence de Mamadou Tolo, coordinateur de PROFAC.

Il s’agissait entre autres, de la présentation du rapport d’activités de l’année 2018, du projet de programme d’activités de l’année 2018, d’examiner le projet de programme d’activité et de budget au titre du 1er semestre de 2019.

Ce projet qui entre en droite ligne du programme d’urgence du Chef de l’Etat a un coût total de 5 078 000 000 FCFA, pour une durée de cinq (5) ans (2018-2020). Il a une dotation de 500.000.000 FCFA pour l’exercice 2019. Sa mise en œuvre est en phase avec le cadre stratégique pour la relance économique et le développement durable (CREDD) et la loi d’orientation du secteur privé (LOSP). En effet, les objectifs du gouvernement dans le 1er axe stratégique de l’objectif spécifique, 18 du domaine prioritaire, 7 du CREDD sont de réguler les activités commerciales en général, d’organiser et renforcer les acteurs du commerce intérieur et de développer les échanges commerciaux avec l’extérieur. De même, le PROFAC vise à prendre en compte la précaution de LOSP qui a mis l’accent sur la migration rapide du secteur informel vers un secteur structuré.

Selon le ministre Alassane Ag Ahmed Moussa, le gouvernement à travers la mise en œuvre du PROFAC veut contribuer à la promotion du commerce intérieur par la création de nouveaux centres de gestion agréés qui ont pour missions d’assister leurs adhérents en matière de gestion d’une comptabilité, d’améliorer la gouvernance des centres de gestion agréés (CGA) mis en place. A cela s’ajoute le développement des services non financiers pour permettre aux CGA de générer des ressources pérennes, l’amélioration des conditions d’accès des centres de gestion agréés aux prêts bancaires pour ses adhérents et de la commercialisation des produits.

En se prononçant sur les activités réalisées au titre de l’année 2018, il a indiqué des activités principales activités. Dans le domaine de la création et du renforcement des CGA, la rénovation du bâtiment de la rive droite et gauche dans le District de Bamako, le renforcement des capacités de responsables des faitières à travers la formation sur les rôles et les procédures de création des CGA, la mise en place de 8 nouveaux CGA. Dans le domaine de l’appui au financement des activités des acteurs, un fonds de garantie initiale d’environ 105 millions de FCFA de remboursements des prêts précédents a été mis en place. Selon lui, ces remboursements ont été renforcés par un montant de 100 millions de FCFA, émis par la DFM au nom du fonds auto renouvelable pour l’emploi (FARE) qui garantit les prêts auprès de la BMS-SA.

Au titre de l’année 2019, il a indiqué qu’un montant de 500.000.000 FCFA a été alloué au PROFAC à travers le budget spécial d’investissement. Selon lui, sur cette allocation il a été ouvert pour le premier semestre un crédit de 213.750.000 FCFA. Quand aux activités proposées au titre du premier semestre, elles sont triées, par composante, du plan d’action du PROFAC 2018-2022.

Le coordinateur du projet a souligné que par activité, ils ont le renforcement des capacités des CGA, la mise à disposition d’un répertoire de services non financiers, la construction des étals à Bamako et à Kourémalé au secours des commerçants victimes.

Bintou COULIBALY

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Vœux de nouvel AN 2019/ Aliou DIALLO, Président d’honneur de l’ADP-Maliba « Mettre le Mali au-dessus de tout »

« …Les réformes territoriales, administratives et politiques seront au cœur de l’agenda politique national. Si ces changements dans le fonctionnement, l’organisation et l’administration de l’état sont le seul fait de l’actuelle majorité au pouvoir, cela

EDUCATION SEXUELLE AU MALI : « Le… FARE condamne la méthode… du gouvernement sur un sujet aussi délicat et sensible… »

« Le parti FARE condamne la méthode d’approche du gouvernement sur un sujet aussi délicat et sensible que celui-ci », indique un Communiqué du Parti FARE. Le parti FARE est vivement préoccupé par la tension sociale provoquée par le projet de manuel d’éducation

Agression du Journaliste Elhadji Hamidou Touré : Les Associations Faitières des journalistes réclament justice

« Cet incident intervient après de nombreuses agressions physiques et verbales à l’encontre des hommes de medias, s’ajoutant à la disparition depuis trois ans du confrère Birama Touré qui reste sans suite », indique la déclaration publiée. Lisez ! Déclaration de