• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    Mouvement ON A TOUT COMPRIS « Waati Sera » : « Nous ne sommes point des extrémistes »

    « Nous ne sommes point des extrémistes, nous estimons que nos interrogations à l’endroit de la diplomatie française et notre appel au respect des valeurs républicaines méritent des réponses idoines de la part de la France. Donc, c’est une façon à nous, d’exprimer

    La MINUSMA condamne fermement l’attaque contre le camp onusien à Kidal

    Tessalit, le 22 mars 2018 – La MINUSMA condamne de la façon la plus ferme l’attaque perpétrée contre le camp de la mission à Kidal. Tôt ce matin, le camp de la MINUSMA a en effet été la cible de tirs indirects aux mortiers. Selon les rapports préliminaires, des

    Nord du Mali : Gatia-MSA annoncent la neutralisation de Almahmoud Ag Iddar Alias Mokossi

    « Almahmoud Ag Iddar Alias Mokossi le numéro trois (3) de l’organisation criminelle sévissant dans la zone, ainsi que six (6) autres bandits ont été́ neutralisés, trois (3) bandits immobilisés en instance d’être remis aux autorités, quatre (4) véhicules

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    Projet de Reconstruction et de Relance Economique : Pour rendre accessible les services sociaux de base aux populations du nord du Mali

    mercredi 9 août 2017 , par Assane Koné

    Centre de Formation pour le Développement (CFD), a abrité le mercredi 9 aoûts 2017, les travaux de la sixième session ordinaire du Comité d’Orientation et de Pilotage (COP) du Projet de Reconstruction et de Relance Economique (PRRE). Ce projet a été financé par la Banque mondiale.

    Cette sixième session qui se tient après 6 mois d’activités de mise en œuvre du PTBA 2017 et après la revue à mi-parcours du projet, a été présidée par Oumarou Camara, coordinateur du PRRE, en présence de Mme Sidibé Zamilatou Cissé, présidente du COP. Ainsi que des acteurs évoluant dans ce domaine.

    « Le projet de Reconstruction et de Relance Economique reste pour le gouvernement de la République du Mali l’un des instruments de sa politique de développement des zones nord du pays touchées par la crise », a déclaré Oumarou Camara, coordinateur du PRRE.

    Selon lui, les importantes réalisations effectuées par ce projet et celles non moins importantes prévues en 2017 et 2018, visent à contribuer entre autres, à accroitre l’accessibilité des populations du nord du Mali aux services sociaux de base, d’améliorer la gouvernance locale et impulser le développement de l’économie locale.

    Malgré des réelles contraintes sécuritaires, dira M. Camara, le projet a préparé et mis en œuvre année après année, un ambitieux plan d’investissement en vu de : réhabiliter les instruments locales dégradés du fait de la crise, réaliser, après la révision des PDSEC, des investissements socio-collectifs de base au bénéfice des populations de différentes communes du nord du MALI ainsi que des investissements productifs au profit des organisations communautaires de base et organisations socioprofessionnelles, d’assurer la restauration immédiate des actifs de production des ménages vulnérables pour leur insertion rapide dans le circuit économique locale, d’accompagner toutes ces actions par un programme de renforcement des capacités en gouvernance locale des acteurs impliqués.

    Poursuivant son intervention, il a fait savoir que ces réalisations sont le fruit d’un engagement de l’ensemble des acteurs impliqués dans la mise en œuvre du projet qui se sont tous employés dans la dynamique d’atteindre les objectifs du projet en dépit des risques liés à l’insécurité.

    Dans son exposé, il a souligné que cela donne l’opportunité aux administrateurs de passer en revue : l’état d’exécution des recommandations de la 5ème session ordinaire du comité, les réalisations du 1er semestre 2017 par rapport aux résultats attendus, la révision rendue nécessaire du PTBA 2017 pour l’adapter à l’évolution de l’environnement actuel du projet et aux recommandations de la revue à mi-parcours.

    Cette session qui se tient aussi à moins de dix-huit mois de la clôture du projet, d’après le coordinateur, reste l’occasion de faire un diagnostic sans complaisance des résultats enregistrés par le projet à mi-parcours de l’année 2017 en vue de mieux orienter ses actions vers l’atteinte de ses objectifs majeurs de développement.

    Dans son intervention, il a fait savoir que les orientations claires et pertinentes à l’issu de ces travaux permettront non seulement de booster autant que possible la cadence de réalisation des activités, mais aussi et surtout favoriseront une bonne mobilisation des ressources du projet pour la satisfaction effectif des besoins prioritaires des populations vulnérables des zones nord Mali.

    Pour terminer son intervention, il a remercié tous les participants de cette 6ème session ordinaire pour leur présence effective et la Banque mondiale pour avoir soutenu financièrement ce projet à un moment où notre pays en a besoin.

    Bintou COULIBALY (stagiaire)

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce