Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Projet d’appui à la gouvernance économique : Déjà des résultats satisfaisants

mardi 6 février 2018

Mme Cissé Zaminatou Sidibé, secrétaire général du ministère de l’économie et des finances, a présidé le mercredi 31 janvier 2018, l’ouverture des travaux de la 6ème session du comité de pilotage du projet d’appui à la gouvernance économique (PAGE). Ce projet a été initié par le gouvernement du Mali et la banque africaine de développement (BAD) en vue de renforcer la gouvernance économique et financière de notre pays. L’objectif était de faire le point de l’état de la mise en œuvre des recommandations qui ont été formulé lors de la 5ème session en vue de s’assurer que les activités programmées ont été exécutées conformément aux orientations.

L’ouverture de cette 6ème session a regroupé les responsables des structures bénéficiaires du projet PAGE, le directeur général de la dette publique, le coordinateur du PAGE, ainsi que les membres de la cellule d’exécution du PAGE.

La secrétaire générale a indiqué que le projet d’appui à la gouvernance économique (PAGE) est un appui institutionnel financé par le Fonds Africain de Développement (FAD) à hauteur de 9,970 millions de dollars US, soit environ 7,6 milliards de FCFA. Elle a ajouté qu’il a pour but de contribuer à la restauration des capacités de gestion des finances publiques et à la création des conditions nécessaires à la reprise rapide de l’économie, à travers l’amélioration de l’environnement des affaires. Aussi le PAGE contribuera au rétablissement d’un fonctionnement normal de l’administration sur l’ensemble du territoire et permettra, de consolider les acquis des projets antérieurs de renforcement des capacités de l’Etat.

Selon Mme Sidibé, les résultats attendus du projet sont entre autres : le rétablissement du fonctionnement normal de l’administration en charge de la gestion des finances publiques, l’amélioration de la planification et de la préparation budgétaire, le renforcement de l’exécution et du contrôle budgétaire, l’amélioration de la mobilisation des ressources et la reprise rapide de l’économie tirée par le secteur privé.

Elle a indiqué que grâce à l’économie de 1 300 000 FCFA réalisée à l’issue de la revue à mi-parcours de janvier 2017, le projet a recensé de nouveaux besoins en termes de biens et de services auprès de certaines structures de l’administration publique du Mali. Ces nouveaux besoins dira Mme Sidibé ont porté essentiellement à l’acquisition de matériels informatiques, d’équipements de bureaux et de véhicules et pour les services, l’augmentation du nombre des sessions de formations à l’endroit de certaines structures bénéficiaires et la préparation de la mise en place du nouveau projet que le groupe de la BAD compte financer à la demande du gouvernement du Mali : Le projet d’appui à la compétitivité économique (PACE).

D’une manière globale, en parlant des statistiques, elle dira qu’il ressort du rapport semestriel de juillet à décembre 2017 que sur une prévision annuelle de 4 291 011 736,4 FCFA, le projet a décaissé un montant de 2 714 095 452 FCFA, soit un taux de décaissement du PTBA de 76,93% à la date du 31 décembre 2017. Elle a ajouté que ces résultats de l’exercice 2017 projettent à un taux moyen global de décaissement du projet de 69,63%. Ce niveau du taux de décaissement selon elle sera suffisamment boosté avant la fin des trois premiers mois de l’année 2018 au regard de l’importance du volume des décaissements programmés sur les activités en cours dont les paiements sont conditionnés au bouclage desdites activités notamment le dépôt des rapports définitifs des différentes études et autres services en cours d’exécution avancée.

Toujours en parlant des statistiques, elle a souligné des résultats remarquables en termes d’exécution physique. Ainsi, sur une prévision de 5 304 agents, le PAGE a formé 5 462 agents à la date du 31décembre 2017. Elle a ajouté que le taux global de la formation est de 102,98%, dont 25% de femmes à la même date. Ces formations ont été réalisées à travers l’organisation de 129 sessions sur 129 prévus. De même sur 29 études à réaliser, 21 ont été validées à la fin 2017.
En terminant ses propos, elle a attiré l’attention sur le fait que le PAGE s’achemine vers la fin de sa mise en œuvre car il clôturera en fin de l’année 2018. Dans ce contexte, elle a exhorté les acteurs à la plus grande vigilance pour que l’atteinte des objectifs de développement assignés au projet soit une réalité.

Bintou COULIBALY

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Plan International : « Le harcèlement sexuel est le plus grand danger auquel les filles sont confrontées dans les villes du monde entier »

(LONDRES) : Le harcèlement sexuel présente un risque majeur pour la sécurité des filles et des jeunes femmes dans le monde, selon une enquête réalisée auprès d’experts mondiaux dans 22 villes publiée aujourd’hui par Plan International, l’organisation œuvrant en

Paix et réconciliation au Mali : La Plateforme des femmes leaders joue sa partition

La Plateforme des femmes leaders au Mali a tenu le vendredi 31 août 2018 un point de presse dans la salle de conférence du Centre national de documentation et d’information sur la femme et l’enfant (CNDIFE). Lors de ce point de presse un communiqué a été lu

Travaux de réaménagement de la nouvelle Agence de Lafiabougou : La BDM-SA lance un Appel d’offres

La Banque de Développement du Mali lance un Appel d’Offres Ouvert entre des entreprises en règle vis-à-vis de la législation malienne pour la réalisation des travaux de réaménagement de la nouvelle Agence de Lafiabougou. Lisez l’avis d’Appel d’offres ouvert !