• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    Plan International : « Le harcèlement sexuel est le plus grand danger auquel les filles sont confrontées dans les villes du monde entier »

    (LONDRES) : Le harcèlement sexuel présente un risque majeur pour la sécurité des filles et des jeunes femmes dans le monde, selon une enquête réalisée auprès d’experts mondiaux dans 22 villes publiée aujourd’hui par Plan International, l’organisation œuvrant en

    Paix et réconciliation au Mali : La Plateforme des femmes leaders joue sa partition

    La Plateforme des femmes leaders au Mali a tenu le vendredi 31 août 2018 un point de presse dans la salle de conférence du Centre national de documentation et d’information sur la femme et l’enfant (CNDIFE). Lors de ce point de presse un communiqué a été lu

    Travaux de réaménagement de la nouvelle Agence de Lafiabougou : La BDM-SA lance un Appel d’offres

    La Banque de Développement du Mali lance un Appel d’Offres Ouvert entre des entreprises en règle vis-à-vis de la législation malienne pour la réalisation des travaux de réaménagement de la nouvelle Agence de Lafiabougou. Lisez l’avis d’Appel d’offres ouvert !

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    Présidentielle du 29 juillet : Dr Oumar Mariko promet la sécurité en un an s’il était élu

    mercredi 18 juillet 2018 , par Assane Koné

    Le parti Solidarité Africaine pour la Démocratie et l’Indépendance (SADI), a tenu dans la soirée du samedi 14 juillet 2018 son meeting à la bourse du travail de Bamako. Avec à sa tête Dr Oumar Mariko, candidat du parti à l’élection présidentielle du 29 juillet 2018.

    Ce meeting a rassemblé les représentants du monde rural, les commerçants les associations des travailleurs victimes de licenciements ou de compressions de la part l’Etat et qui ont été victimes de mal gouvernance et du système pendant 25 ans. Le meeting avait pour objectif de présenter le programme de développement aux travailleurs du Mali et au monde rural pour qu’ils puissent adhérer et accompagner le SADI à les réaliser.

    Yéhia Mohamed Ag Ali, Directeur de campagne, s’est dit fier d’avoir été choisi pour diriger la campagne de Dr Mariko. Pour lui un directeur de campagne est celui qui doit vendre l’image d’un candidat. Avant de dire que c’est très facile de vendre l’image du candidat de SADI. Car il s’est fait une très bonne image contrairement à beaucoup d’autres candidats.

    Selon le directeur de campagne, chaque pays a une place culte qui constitue le point de départ de sa contestation, et qu’au Mali c’est la Bourse du travail qui est la place à partir de laquelle les contestations naissent, s’amplifient et finissent par la victoire du peuple.

    « J’espère que ce soir sera le début de la révolution silencieuse, la révolution dans les urnes, la libération par le bulletin de vote. Et non pas du joug colonial, mais des élites prédatrices qui l’ont pris en otage depuis 1992 jusqu’à nos jours », a-t-il déclaré. Avant de dire qu’une grande campagne est menée pour favoriser le vote utile. « Il faut que chacun d’entre nous soit le messager ou l’ambassadeur de cette révolution silencieuse. Pour qu’à la sortie du 29 juillet, tous les prédateurs soient renvoyés chez eux et pratiquement à la retraite définitive », a-t-il lancé.

    Prenant la parole, le candidat du parti SADI à expliquer le choix porté sur la bourse du travail. Il dira que c’est très symbolique pour le parti SADI d’organiser ce meeting à la Bourse du travail. « Nous sommes un parti des travailleurs. Nous voyons notre investiture comme le candidat des travailleurs », a-t-il déclaré. Nous demandons au travailleurs de nous donner le pouvoir afin qu’ils aient la décision », a-t-il ajouté. Selon lui, dans le contexte actuel du Mali, « nous avons comme ambition de reconstituer le tissu économique national ». Pour ce faire, selon le candidat du parti SADI, « nous venons présenter notre programme de développement devant les travailleurs pour qu’ils puissent assurer la victoire du parti SADI ».

    Les grands axes en terme de programme selon Oumar Mariko sont : la construction du tissu économique par le soutien actif au monde rural, l’allégement de dispositifs légaux, pour que les investisseurs nationaux puisent être capable de pouvoir fructifier leur richesse. Il prévoit aussi de lancer des messages forts à l’endroit du monde et des autorités locales et compte contribuer à l’organisation du travail dans le monde rural. Il a aussi annoncé la prise en compte du monde artisanal avec l’engagement de l’Etat à pouvoir aider les travailleurs afin qu’ils puissent sortir de la faim, de la soif. Dr Oumar Mariko dira qu’il fera en sorte que les enfants puissent être éduqués sans l’implication financière des parents. Mieux, il dira toutes les dispositions seront prises pour que la santé soit à la charge de l’Etat. Pour le financement de telles actions, il a annoncé le retour des entreprises publiques et la révision des cahiers de charge des sociétés minières.

    Sur le plan culturel, il a annoncé la création d’une maison de la culture ancestrale et coutumière pour fixer la mémoire. « Tout sera possible que lorsque la question de la sécurité, la paix et la réconciliation nationale sera réglée sur toute l’étendue du territoire national », a-t-il indiqué. Pour ce faire, il compte ramener la sécurité en un an et payer 100000F/ mois à chacun des 12 000 chefs de village, reverser 15 000 enseignants communautaires dans la fonction publique, renforcer les FAMAs, augmenter les lycées publics, réduire la redevance eau et interdire les organismes génétiquement modifiés (OGM), renationaliser la société HUICOMA et la Régie du Chemin de fer et enseigner l’écriture n’Ko.

    Pour le scrutin du 29 juillet, il a demandé au monde du travail de voter pour le candidat du parti SADI qui est le seul armé aujourd’hui à mettre fin à l’insécurité au bout d’une année. « Quand il sera Président de la République, les ministres seront au nombre 18 », a-t-il conclu.

    Bintou COULIBALY

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce