Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Présidentielle du 29 juillet 2018 : Le candidat IBK dit merci aux maliens pour leur soutien qui va le conduire à Koulouba

samedi 28 juillet 2018

Le vendredi 27 juillet 2018, le candidat de l’Alliance pour le Mali, Ibrahim Boubacar Keita, a bouclé sa campagne au cours d’une cérémonie à la place du Cinquantenaire à Bamako.

Après des jours de campagnes à sillonner le pays dans l’élection présidentielle du 29 juillet 2018, les militants et sympathisants des partis et associations de l’Alliance pour le Mali, se sont mobilisés à la place du cinquantenaire sous le slogan « Boua Ta Bla ».

Venu spécialement pour saluer les millions de maliens qui se sont mobilisés à travers le Mali, l’Afrique et le monde pour soutenir sa candidature, IBK a déclaré : « Une certaine opposition, s’était mis en tête que je n’allais pas pouvoir faire la campagne présidentielle dans toutes les localités du Mali, notamment à Kidal. Je suis reconnaissante envers mon peuple qui m’a accompagné ».

Satisfait de l’engagement des uns et des autres, IBK dira qu’à sa connaissance, il n’eut aucune campagne aussi bien organisée. « Pour moi, l’essentiel était de savoir qu’entre le peuple malien et moi, c’est une question d’amour. Et, ça je l’ai su à travers nos multiples tournées à l’intérieur du pays comme à l’extérieur du Mali ».

Heureux du soutien des malien, IBK dira que c’est un plaisir pour lui de voir que les maliens décideront de leur destin et par eux même. « Les gens peuvent dire ce qu’ils veulent, l’essentiel est ce lien qui est entre moi et ce pays », a-t-il déclaré.

« Trop c’est trop. Il s’agit d’un combat pour sauver le Mali, dans la dignité. On ne peut pas tout réussir. C’est pourquoi nous avons sollicité à nouveau sollicité le suffrage des maliens, pour terminer ce que nous avons commencé », a-t-il déclaré.

Pour conclure, il dira que cette sollicitation d’un deuxième mandat, ne vise pas à satisfaire une soif de pouvoir, mais plutôt à terminer des chantiers qui feront le bonheur de tous les maliens ».

« Avec le soutien du peuple malien, nous irons à Koulouba », a-t-il conclu.

Bintou COULIBALY

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Agression du Journaliste Elhadji Hamidou Touré : Les Associations Faitières des journalistes réclament justice

« Cet incident intervient après de nombreuses agressions physiques et verbales à l’encontre des hommes de medias, s’ajoutant à la disparition depuis trois ans du confrère Birama Touré qui reste sans suite », indique la déclaration publiée. Lisez ! Déclaration de

Projet de loi d’entente nationale : « Une menace pour la paix,… »

Quarante sept organisations de défense de droits humains dénoncent le projet de loi d’entente nationale. Elles considèrent le document comme « une menace pour la paix, la réconciliation et les droits des victimes au Mali ». Lisez l’intégralité du communiqué

COFOP : « La tentative… de prorogation du mandat des députés, constitue une violation…de notre Constitution »

« La tentative solitaire et méprisante de prorogation du mandat des députés, constitue une violation majeure de notre Constitution et entame de manière significative la démocratie et la crédibilité de notre pays », indique la Coalition des forces patriotiques