• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    Election présidentielle au Mali : l’Appel au calme du Consortium Panafricain des Observateurs Electoraux de la Société Civile Africaine et de la Diaspora en Europe

    « Cette proclamation provisoire qui provient après une centralisation et consolidation des résultats en toute transparence devant les représentants des candidats et aussi en présence d’observateurs nationaux et internationaux, notre Consortium se félicite que

    Présidentielle au Mali/ MIOE-O2A : « le 2ème tour de l’élection présidentielle … a été libre, transparente et équitable »

    « La mission Internationale d’Observation Electorale des ONG et Associations Africaines (MIOE-O2A) considère que le second tour de l’élection présidentielle du 12 août 2018 a été libre, transparente et équitable ». La déclaration a été faite Tetevi Nyatefe Eli,

    Second tour de la présidentielle au Mali : Que dit la Mission d’observation électorale de la société civile africaine ?

    "Nonobstant quelques insuffisances, La mission d’observation électorale de la société civile africaine (LA MOESCA) s’accorde pour affirmer que le deuxième tour de l’élection présidentielle du 12 aout 2018 en République du Mali s’est déroulé dans un climat apaisé,

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    Présidentielle du 29 juillet 2018 : L’APR mobilise ses troupes derrière IBK dès le premier tour

    mercredi 20 juin 2018 , par Assane Koné

    « Aujourd’hui, il n’y a aucune équivoque, l’APR soutient la candidature du Président sortant, Ibrahim Boubacar Keita dès le 1er tour ». La déclaration a été faite dans la soirée du mardi 12 juin 2018, par Oumar Ibrahim Touré, ministre, commissaire à la sécurité alimentaire et Président du parti Alliance pour la République (APR). C’était dans les locaux de l’APR à Yirimadio ZRNY. Cette rencontre traditionnelle avait comme objectif de partager le moment spirituel de la rupture de carême, d’échanger sur les grandes orientations du parti, de faire le point des travaux de la plateforme dont le parti est membre et les ambitions qui sont de faire réélire dès le 1er tour le Président IBK. C’était à la faveur d’un point de presse.

    Aux dires du Président du Parti, cette année est une occasion opportune de parler aux militantes et militants de l’APR pour attirer leur attention de la particularité de l’année 2018. Selon lui, c’est une année véritablement électorale et cruciale au regard de tout ce qui se passe aujourd’hui. « Toute l’évolution au niveau de la classe politique, et tous les regroupements qui se forment pour la conquête démocratique du pouvoir, cela montre la véracité de notre démocratie », a-t-il constaté.

    Selon le Patron de l’APR, les militantes et militants du parti ont fait le choix d’être dans la majorité présidentielle et d’y rester. C’est l’un des objectifs fondamentaux de notre conférence d’entente nationale tenue le 17 février 2018, lors de laquelle a été réaffirmée l’appartenance de l’APR dans la majorité présidentielle. Mais, également qui a mis en place une commission pour statuer sur des questions fondamentales notamment l’élection présidentielle.

    « Aujourd’hui il n’y a aucune équivoque, l’Alliance pour la République soutient la candidature du Président sortant Ibrahim Boubacar Keita dès le 1er tour », a-t-il déclaré. Avant d’ajouter que dans ce cadre « nous appartenons également à cette nouvelle alliance ‘’Assemble pour le Mali’’ », pour dire encore que, IBK est un choix objectif à leur avis.

    « Nous avons partagé des moments importants du pouvoir d’IBK. Dans cette conviction, nous devons assumer ensemble le bilan et nous protéger dans l’avenir. Je crois qu’un parti politique sérieux doit garder véritablement une ligne et c’est cette ligne que nous allons garder. Et qui a été indiquée par l’ensemble des militantes et militants de l’APR », a-t-il dit.

    Oumar Ibrahim Touré a lancé un vif appel aux camarades militantes et militants de l’APR de rester vigilant, car cette année va être une année dont le climat sera perturbé. De rester calme, de respecter tous les mots d’ordre du parti. De maintenir le cap et d’aller à l’essentiel. « Au niveau de l’APR, nous nous battons pour que l’élection Présidentielle se tienne », a-t-il rassuré. Car selon lui il n’y a pas d’autres alternatives, « si nous ne partons pas à des élections notre pays va aller dans l’abime, l’existence du Mali va être plat. Chacun dans son niveau doit faire tout son possible pour que nous puissions avancer et d’aller à des élections », a-t-il constaté.

    Pour aller à des élections dira le Président de l’APR, il y a des étapes importantes que chacun doit avoir dans l’esprit. Il a estimé qu’aujourd’hui, la question fondamentale est celle des cartes d’électeurs. Il a fait savoir que, pour plus de transparence, d’équité, le gouvernement a décidé de produire de nouvelles cartes d’électeurs qui doivent être retirées. Pour cela, il a lancé un appel aux militantes et militants de l’APR de se mobiliser pour retirer leur carte d’électeur.

    Pour ce qui concerne la situation de Keniéba le ministre Touré a déclaré qu’ils attentent que le bilan soit fait. Selon lui cela est due à des incompréhensions.

    Bintou COULIBALY

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce