Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Port autonome de Dakar/Boubacar Sadikh Bèye : « Nous travaillons pour le stress zéro »

lundi 4 février 2019

« Le travail qu’on veut faire au Port ne pourra aboutir que si on fait de l’investissement. Nous voulons arriver à une politique de zéro stress au port. Pour cela, il faut que chacun y mette du sien pour bien gérer dans le domaine de ses compétences et responsabilités ». La déclaration a été faite par Babacar Sadikh Bèye, directeur général du port autonome de Dakar, lors de la cérémonie de vœux du nouvel an.

La cérémonie de présentation des vœux du nouvel an dans le cadre des activités des journées maritimes et portuaires dont le thème était : « ensemble pour un port moteur de l’émergence », a eu lieu le jeudi 24 janvier 2019. Elle a été marquée par la remise de cadeaux aux enfants et de décorations aux retraités 2018 du Port Autonome de Dakar. Cette cérémonie a enregistré une animation musicale et humoristique d’un niveau exceptionnellement impressionnant.

M’Baye Bemba M’Bodj, porte-parole des retraités du port, a entamé ses propos en remerciant ses collègues, le Directeur général du port et les autres membre du personnel. « Nous continuerons à servir le Port pour l’atteinte les objectifs », a-t-il déclaré.

M. M’Bodj, lors de son intervention, a soulevé certaines préoccupations. « Ceux qui sont à la base ne pensent pas beaucoup à nous. La communication ne passe pas entre le personnels du port. Les ‘’porteurs’’ travaillent, mais ils ne sont pas dans les bonnes conditions. Les retraités ne bénéficient pas d’accompagnements », a-t-il déclaré. Pour cela, il a demandé l’aide et l’accompagnement du Directeur général avec toute son indulgence. Selon lui, cela contribuera à faire en sorte que l’émergence dont il parle puisse être réalisée.

Babacar Sadikh Bèye, Directeur général du port, après avoir remercié le personnel du port, qui se préparent à la retraite, est revenu sur les propos du porte-parole des retraités. Il dira que, quand on n’est pas épanouit au travail, cela impacte le comportement dans la famille, et même le pays tout entier. Selon lui, ce qui empêche la nation de progresser.

Le Directeur général a rassuré les retraités en indiquant que, dans le budget de l’année 2019, ils ont mis 700 millions de FCFA pour solder tout ce que le Port doit aux retraités de cette année, des années d’avant et surtout les assurer de l’habitat social. Il a instruit, de mettre en place des dispositifs pour le personnel et les retraités du port. Et de revoir l’organisation d’une bonne communication pour une meilleure coopération. Aux enfants, il a rassuré qu’ils vont travailler pour les laisser un outil de travail performant.

Pour un port moteur de l’émergence, selon M. Sadikh Bèye, « Cette année on a passé de 300 millions de budget pour la formation à 400 millions de FCFA. Pour une ressource humaine de qualité et mieux préparer les portuaires pour la compétition ».

Bintou COULIBALY

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Vœux de nouvel AN 2019/ Aliou DIALLO, Président d’honneur de l’ADP-Maliba « Mettre le Mali au-dessus de tout »

« …Les réformes territoriales, administratives et politiques seront au cœur de l’agenda politique national. Si ces changements dans le fonctionnement, l’organisation et l’administration de l’état sont le seul fait de l’actuelle majorité au pouvoir, cela

EDUCATION SEXUELLE AU MALI : « Le… FARE condamne la méthode… du gouvernement sur un sujet aussi délicat et sensible… »

« Le parti FARE condamne la méthode d’approche du gouvernement sur un sujet aussi délicat et sensible que celui-ci », indique un Communiqué du Parti FARE. Le parti FARE est vivement préoccupé par la tension sociale provoquée par le projet de manuel d’éducation

Agression du Journaliste Elhadji Hamidou Touré : Les Associations Faitières des journalistes réclament justice

« Cet incident intervient après de nombreuses agressions physiques et verbales à l’encontre des hommes de medias, s’ajoutant à la disparition depuis trois ans du confrère Birama Touré qui reste sans suite », indique la déclaration publiée. Lisez ! Déclaration de