• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    Abdoulaye Idrissa Maïga dément son soutien à l’opposition, mais ne dit pas qu’il soutient IBK

    « …Depuis quelques jours, des rumeurs persistantes et non fondées circulent dans certains journaux et sur les réseaux sociaux, annonçant mon soutien à l’opposition. J’apporte un démenti formel et clair à ces allégations mensongères et prie, par ailleurs, les

    Ministère de la réconciliation nationale et de la cohésion sociale : Le Chef de Cabinet, le Colonel Moussa Zabour Maïga n’est plus

    Le Colonel Moussa Zabour MAIGA, un infatigable artisan de la Paix dont la vie au service de la nation, aura été un sacerdoce hors du commun, n’est plus. Cet illustre cadre des forces de défense et de sécurité, Chef de Cabinet du département en charge de la

    Présidentielle 2018 : La CMA votera pour le candidat qui va mettre intégralement en œuvre l’Accord d’Alger

    « La CMA…n’a pris aucun engagement politique vis à vis d’un quelconque candidat aux élections présidentielles. Toutefois, si la CMA devrait donner un mot d’ordre pour un candidat, il sera en faveur de celui qui s’engagerait fermement à la mise en œuvre intégrale

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    Politique : « Badenya Ton », un nouveau parti politique proche de Mahamoud Dicko, porté sur les fonds baptismaux

    samedi 8 juillet 2017 , par Assane Koné

    C’est dans le but de réaliser un rassemblement de maliens de tous bords attachés à des valeurs religieuses et sociétales dans un organisme d’unité que « Badenya Ton », a décidé de se lancer sur l’échiquier politique. Ce nouveau-né dans le paysage politique malien est constitué majoritairement de jeunes, d’hommes et de femmes provenant de toutes les sensibilités religieuses et de la société civile malienne. « Badenya Ton » entend œuvrer pour la consolidation de la stabilité, de la paix, de la réconciliation, de la bonne gouvernance et de la justice au Mali.

    Le paysage politique malien vient de s’agrandir avec la création d’une nouvelle association politique dénommée « Badenya Ton ». Elle a été portée sur le fonds baptismaux suivant les dispositions pertinentes de loi N°04-038 du 05 Aout 2004.

    Les responsables de « Badenya Ton » étaient face aux hommes des médias le Jeudi 6 juin 2017 à la Maison de la Presse. La rencontre a permis aux responsables de présenter à la presse le mouvement politique, sa vision et ses objectifs.

    Laya Amadou Guindo, Secrétaire général de « Badenya Ton », a déclaré que ce nouveau mouvement politique est un regroupement de jeunes œuvrant pour la construction citoyenne.

    « Nous jeunes du mouvement Badenya Ton, ayant suivi de près et avec intérêt les récentes évolutions sur le plan politique, sécuritaire, social en république du Mali, avons jugé nécessaire d’apporter une contribution de qualité aux nombreux problèmes auxquels le Mali est confronté, notamment la corruption, le chômage, la mauvaise gouvernance, le manque de confiance entre les gouvernants et les gouvernés, la dépravation des mœurs, la délinquance juvénile, la perte de nos identités, la crise qui sévit dans notre pays, notamment au centre du pays », a-t-il indiqué.

    Par ailleurs, le secrétaire général a déploré la prolifération des injures par certains jeunes à l’endroit des personnalités politiques, religieuses et coutumières.

    « Nous avons constaté les écarts de langage de plus en plus croissant entre les jeunes et les hautes personnalités et personnes âgées dans notre pays. C’est pourquoi nous avons estimé nécessaire de réaliser un groupement réunissant les maliens de tous bords dans un organisme d’unité qui permettra de sauvegarder l’autonomie et les spécificités de chaque adhérant », a-t-il prôné.

    Aliou Badra Dembélé, Président de « Badenya Ton » a rappelé que son mouvement politique participera au processus électoral, au renforcement de la démocratie, à l’état de droit et au développement du Mali. « Pour ce faire, nous allons mener des actions de construction citoyenne autour du respect de nos valeurs sociétales et religieuses dans le cadre républicain », a-t-il expliqué.

    A l’en croire, la vision de « Badenya Ton » est de voir un Mali nouveau, prospère, respectueux de l’état de droit, de la démocratie, de la forme républicaine et laïque.

    Il faut noter que le Badenya Ton a choisi Mahmoud Dicko, Président du Haut Conseil Islamique du Mali, comme son parrain. « Mahmoud Dicko est la caution morale et spirituelle de ce mouvement politique. Il nous encadre et accompagne, afin que nous puissions apporter notre contribution à la restauration de l’autorité de l’état et morale de notre pays, en s’appuyant sur des valeurs sociétales et fondatrices du Mali », a ajouté Ali Badra Dembélé.

    Le parti entend s’implanter dans plusieurs localités du pays dans les jours avenirs avec comme devise : Unité, Travail et Justice.

    Moussa Mallé SISSOKO

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce