| |

Phase nationale des ANR : des moments de réflexions pour la refondation du Mali

mardi 4 janvier 2022

« Les assises nationales de la refondation sont la réponse aux mots et défis qui assaillent notre pays », cette déclaration a été faite par Assimi Goita, Président de la Transition, Chef de l’Etat lors de la cérémonie de clôture de la phase nationale des assises nationales de la refondation (ANR).

Les travaux de la phase nationale de ces assises qui se sont tenus les 27, 28,29 et 30 décembre 2021 s’est achevée le jeudi 30 décembre 2021. La cérémonie de clôture s’est déroulée au centre international de conférence de Bamako (CICB) sous la houlette du Président de la transition. Elles ont été rehaussées par la participation des Présidents des institutions de la république, des membres du Gouvernement, des membres du Conseil National de la Transition, des Autorités coutumières et religieuses, des maliens de la diaspora, des Représentants du corps diplomatique.

Aux dires de Zeini Moulaye, président du Panel des hautes personnalités, la phase nationale des ANR s’est déroulée dans le même climat d’effervescence avec des moments de passion et toujours de même enthousiasme observé au niveau des trois premières phases. Il dira que plus de 1600 participants ont été répartis en 4 ateliers, et ont passé en revue les 13 thématiques retenues dans les termes de référence validées par le conseil des ministres le 20 octobre 2021.

D’après lui, ils ont en outre pris connaissance de la synthèse des rapports fourni par les communes, les cercles, les régions, le district de Bamako et la diaspora. Ils ont également consulté les propositions faites par les foras précédents, entre autres : la conférence d’entente nationale, le dialogue national inclusif, la concertation nationale.

« La crise multidimensionnelle qui nous assaille depuis bientôt une dizaine d’année, ne sera dans quelque temps qu’un lointain souvenir. Cela se fera à l’extérieur par une fine négociation par une sortie de crise avec le voisinage immédiat. Et avec la communauté internationale et à l’intérieur du pays par la mise en place d’un comité de suivi et d’évaluation qui sera une véritable vigie de la refondation », a-t-il rassuré. Il a remercié les membres du panel et le comité d’organisation des ANR, des hommes et surtout des femmes dont l’abnégation, la détermination et la compétition ont permis d’atteindre en un temps record, un résultat qui n’était évident du tout.

Assimi Goita, Président de la Transition, Chef de l’Etat, dira que ces assises qui s’achèvent, après trois semaines d’échange fructueux et d’intense discussion, auront permis aux maliens dans leur diversité de se pencher sur l’avenir du Mali sans complaisance ni composition. L’occasion lui a permis de rassurer le peuple malien sur leur engagement quant à la mise en œuvre des résolutions issues de ces assises souveraines.

« Les assises nationales de la refondation sont la réponse aux mots et défis qui assaillent notre pays », a-t-il déclaré. Avant d’ajouter que, ceux ou celles de nos concitoyens qui pour une raison ou une autre se sont désolidarisés de ce processus national, doivent désormais comprendre que la sauvegarde de la nation est un devoir de citoyen qui se pose à nous tous. « Nous avons cependant l’obligation historique de se donner la main sans appartenance ethnique, religieuse et politique afin de mettre en œuvre les changements voulus par le peuple pour son essor et la sauvegarde des générations futures », a-t-il fait savoir.

Conformément aux recommandations issues aux ANR, selon le Président de la Transition, le gouvernement mettra très prochainement en place un chronogramme visant à rassurer le retour à un ordre constitutionnel apaisé et sécurisé. Il a remercié la communauté internationale en générale et la CEDEAO en particulier pour son accompagnement du processus de la transition. C’est pourquoi, il a souhaité que les pays frères de la CEDEAO accompagnent d’avantage le Mali dans la réalisation d’actions soutenant l’organisation prochaine des élections. Et en appel également à leur solidarité agissante en vue de permettre au peuple malien d’atteindre son objectif de changement et de développement harmonieux.

Bintou COULIBALY

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav