Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Paix et sécurité au Burkina Faso : Les acteurs culturels lancent un Appel

lundi 24 septembre 2018

Sous la houlette de la Confédération Nationale de la Culture du Burkina Faso, les acteurs culturels du pays des hommes intègres, ont lancé un Appel pour la paix et la sécurité. Lisez l’intégralité de l’Appel !

L’Appel des acteurs culturels pour la paix et la sécurité au Burkina Faso

Il est de coutume à pareil moment de l’année de célébrer la rentrée culturelle au Burkina Faso. Cette rentrée culturelle 2018 est marquée par l’urgence, celle de mobiliser les artistes, les créateurs et les professionnels pour la paix et la sécurité, gages de notre unité, de notre unicité et de notre développement national. Cette rentrée culturelle est donc sous le sceau de l’engagement de tous, de notre engagement à réaffirmer notre foi patriotique : la partie ou la mort, nous vaincrons.

A toutes les personnes atteintes dans leur intégrité physique, psychologique ou morale, nous leur exprimons notre profonde compassion et notre réconfort solidaires. Nous leur souhaitons également un prompt rétablissement.

A tous ceux qui sont morts pour la défense de la patrie ou fauchés par les ennemis de notre pays, qu’ils reposent en paix. A tout le peuple burkinabè, à toutes les Forces de Défense et de Sécurité, à toutes les familles touchées, nous vous adressons nos sincères condoléances.

A la mémoire de toutes les victimes civiles et militaires de cette guerre asymétrique, je souhaite que nous observions une minute de silence et de prière.

Mesdames et messieurs, chers amis de la presse, professionnels de l’information et de la communication, merci d’avoir massivement répondu à notre invitation. Notre pays fait face à une crise sécuritaire sans précédent de son histoire. Depuis 2015 notre peuple est victime d’attaques terroristes au Nord, à l’Ouest, au Sud-Ouest, à l’Est semant à chaque fois leurs lots de morts et de désolation.

Au-delà de ces dommages, ces actes barbares en s’attaquant aux symboles de l’État, notamment les institutions républicaines, les Forces de Défense et de Sécurité ont pour finalités de :

- perturber les activités économiques, sociales et culturelles ;
- créer et perpétuer la psychose au sein des populations et des administrations locales ;
- décrédibiliser et saper le moral des Forces de Défense et de Sécurité,
- fragiliser l’unité et la cohésion nationales ;
- exacerber la diversité de croyances religieuses, d’appartenances politiques et régionales.

Dans ce contexte de crise sécuritaire, notre secteur est l’un des plus touchés avec une baisse drastique des activités artistiques et culturelles, celle des arrivées touristiques, des loisirs et des divertissements.

Face à la remise en cause violente de notre volonté de développement, de nos modes de vie, de nos valeurs culturelles, de notre intégrité territoriale, de notre cohésion nationale, l’implication et l’engagement de toutes les composantes de la nation sont essentiels.

L’Etat, la Nation et le peuple sont menacés. Face à ce péril, nous dresser ensemble contre le terrorisme est notre devoir. Au-delà de tout clivage, de toute partisanerie nous devons nous lever contre le terrorisme en apportant notre pierre constructive et contributive à côté de celles des autres composantes de notre société notamment des Forces de Défense et de Sécurité et du Gouvernement burkinabè.

Considérant la nécessité de l’implication et l’engagement de toutes les composantes de notre société dans ce combat pour la patrie nous :

- La Confédération Nationale de la Culture du Burkina Faso (CNC) ;
- La Fédération de la Filière des Arts Plastiques et Appliqués (FEFAPA) ;
- l’Union Nationale de la Musique Enregistrée (UNAME) ;
- la Fédération Nationale des Arts de la Scène (FN/PRO-SCENE) ;
- l’Union Nationale des Cinéastes du Burkina (UNCB) ;
- le Groupe de Réseaux Associatifs des Acteurs du Livre (GRAAL) ;
- la Fédération Nationale des Acteurs Privés du Patrimoine Culturel (FENAPAC)

 LANÇONS un vibrant appel aux artistes, aux créateurs et aux professionnels, du secteur de la culture du Burkina Faso à :
- se mobiliser pour des actions de solidarité pour les orphelins et les blessés de guerre ;
- soutenir et encourager les Forces de Défense et de Sécurité engagées pour la sécurité de nos populations et l’intégrité territoriale afin qu’elles puissent vaincre le terrorisme partout dans notre pays ;
- produire et diffuser des œuvres patriotiques ;
- produire et diffuser des messages de paix et solidarité ;
- prêter leurs voix, leurs images, leurs notoriétés et leurs talents pour sensibiliser, mobiliser les populations pour l’unité nationale et la lutte contre le terrorisme.

 INVITONS les hommes de culture, les autorités coutumières et religieuses à se mobiliser aux côtés de nos Forces de Défense et de Sécurité et de nos autorités nationales pour bouter le terrorisme hors de notre territoire et de notre région.

 INVITONS les médias, à être des lieux de diffusion de messages de paix, de patriotisme et à magnifier notre appartenance commune à cette nation. IL s’agit en somme de diffuser en priorité des œuvres qui sonnent le rassemblement des citoyens pour la défense de la patrie et de nos valeurs d’unité, de solidarité, d’intégrité nationale.

 RÉAFFIRMONS notre engagement à continuer la lutte à travers diverses actions de solidarité, de communication et de sensibilisation pour la paix et la sécurité au Burkina Faso aux côtés de nos Forces de Défense et de Sécurité et de nos autorités nationales.

Ouagadougou, le 20 septembre 2018

La Confédération Nationale de la Culture

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Plan International : « Le harcèlement sexuel est le plus grand danger auquel les filles sont confrontées dans les villes du monde entier »

(LONDRES) : Le harcèlement sexuel présente un risque majeur pour la sécurité des filles et des jeunes femmes dans le monde, selon une enquête réalisée auprès d’experts mondiaux dans 22 villes publiée aujourd’hui par Plan International, l’organisation œuvrant en

Paix et réconciliation au Mali : La Plateforme des femmes leaders joue sa partition

La Plateforme des femmes leaders au Mali a tenu le vendredi 31 août 2018 un point de presse dans la salle de conférence du Centre national de documentation et d’information sur la femme et l’enfant (CNDIFE). Lors de ce point de presse un communiqué a été lu

Travaux de réaménagement de la nouvelle Agence de Lafiabougou : La BDM-SA lance un Appel d’offres

La Banque de Développement du Mali lance un Appel d’Offres Ouvert entre des entreprises en règle vis-à-vis de la législation malienne pour la réalisation des travaux de réaménagement de la nouvelle Agence de Lafiabougou. Lisez l’avis d’Appel d’offres ouvert !