Version imprimable de cet article Version imprimable | |

PRESIDENT ET VICE PRESIDENT DE LA TRANSITION : Le M5-RFP n’a pas participé aux travaux du Collège de désignation

lundi 28 septembre 2020

« Le M5-RFP tient à préciser qu’aucun de ses représentants n’a participé audit collège de désignation. Et, d’ailleurs, le Comité Stratégique de notre Mouvement attend encore la réponse à sa demande d’éclaircissements, transmise le lundi 21 septembre 2020, relative aux versions finales consolidées de la charte et de la feuille de route de la Transition, ainsi qu’aux modalités de composition et de délibération du collège annoncé ». La déclaration a été faite par Choguel Kokala Maïga.

Dans le communiqué n°010, pour le compte du Comité Stratégique du M5-RFP, Dr Choguel Kokala Maïga a déclaré que « le Mouvement du 5 Juin – Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP) a suivi, sur les antennes de l’ORTM, l’annonce par le Président du Comité National pour le Salut du Peuple (CNSP) de la nomination du Président et du Vice-président de la Transition ». Selon lui, « le communiqué ainsi lu indiquait à tort la participation supposée de deux représentants du M5-RFP dans un collège de désignation ». Mieux, Choguel a tenu à préciser qu’ « aucun représentant du M5-RFP n’a participé audit collège de désignation ».

Cependant, il a indiqué que « le Comité Stratégique de notre Mouvement attend encore la réponse à sa demande d’éclaircissements, transmise le lundi 21 septembre 2020, relative aux versions finales consolidées de la charte et de la feuille de route de la Transition, ainsi qu’aux modalités de composition et de délibération du collège annoncé ».

En réalité, le 19 septembre 2020, le Président du CNSP avait écrit au M5-RFP pour l’inviter à participer à la réunion de désignation du Président et du Vice-président de la Transition. Dans cette lettre, le Président du CNSP a demandé au M5-RFP de désigner deux représentants comme membre du Collège de désignation du Président et du Vice-président de la transition. Mieux, la lettre indiquait clairement que « le Collège se réunira le lundi 21 septembre 2020 à 10 heures dans la salle de conférence du Ministère de la Défense et des Anciens combattants ».

Suite à cette lettre, le 20 septembre 2020, sous la plume de Choguel Kokala Maïga, le M5-RFP a adressé une correspondance au CNSP. « Le Comité stratégique du M5-RFP souhaite, préalablement à sa participation audit collège, avoir par écrit de la part du CNSP, des précisions sur son mode de fonctionnement, sa composition, les conditions de réception des candidatures et de désignation du Président et du Vice-président de la transition », a indiqué cette correspondance. Avant de préciser « au besoin, le Comité stratégique du M5-RFP est disposé à participer à une réunion d’urgence pour harmoniser nos positions ». Mais, mieux, Choguel avait souhaité avoir les versions finales de la Charte et de la feuille de route dûment signées.

Tout porte à croire que le M5-RFP n’a pas eu gain de cause. Sa lettre du 20 septembre 2020 n’a reçu aucune réponse. Et, comme il fallait s’y attendre le M5-RFP n’a pas désigner ses deux représentants qui devaient siéger dans le Collège transitoire pour la désignation du Président et du Vice-président de la transition.

Dans ces conditions, suite à la désignation du Président et du Vice-président de la transition, le M5-RFP n’avait pas le choix que de faire un communiqué pour se démarquer. Mais, mieux, le communiqué se voulait dénonciateur. « Le M5-RFP, dont le credo est le changement et le bannissement des mauvaises pratiques politiques, condamne de telles méthodes et contre-vérités inopportunes et injustifiées », a indiqué le communiqué du 21 septembre 2020 de Choguel. Avant d’ajouter que « la démarche ainsi incriminée est de nature à jeter inutilement la suspicion sur les relations entre les deux forces du changement, le M5-RFP et le CNSP, et, au-delà, affaiblit inutilement la crédibilité et la légitimité des autorités et organes de la Transition, tout en faisant planer des menaces sur la réussite du processus de transition ».

Cependant, bien que n’étant pas d’accord avec la manière avec laquelle le CNSP s’est pris pour désigner le Président et le Vice-président de la transition, Choguel Kokala Maïga a estimé que « Conscient de sa responsabilité devant le Peuple malien, le M5-RFP demeure engagé pour la réussite d’une Transition stable et apaisée, afin de préserver la vision et les impératifs de changement qui sont à la base du mouvement national patriotique enclenché le 5 juin 2020 ».

Assane Koné

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav