Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Niankoro Yeah Samake : « Voilà mon programme »

samedi 14 juillet 2018

Niankoro Yeah Samaké, Président du parti pour l’Action Civique et Patriotique (PACP), a dévoilé devant ses partisans et sympathisants, et les hommes de médias, son projet présidentiel 2018 intitulé : « Yeah Samaké 2018 ». La cérémonie s’est déroulée le mardi 10 juillet 2018 à la Maison de la Presse. C’était à la faveur d’une conférence de presse.

« Un programme audacieux pour la paix, la stabilité et la prospérité au Mali », a indiqué le Président de PACP qui a comme slogan, « reprenons le contrôle de notre destin commun ». Selon lui, ce projet comporte des propositions qui n’existent nulle part au Mali. « Nous pouvons nous passer de l’expérience passée, car elle n’a pas servi », a-t-il indiqué.

Le candidat du PACP a présenté les grandes lignes de son projet. Il a commencé par la promotion de la justice sociale. Ici, il propose des stratégies pour l’éducation et la Formation des Jeunes, les femmes, le monde rural, les retraités et groupes vulnérables.

Il a ensuite proposé d’assurer les bases économiques du développement. Pour cela, des actions spécifiques seront développées en faveur des villes, l’aménagement du territoire et l’Habitat.

Une place de choix a été réservée au développement des infrastructures, notamment les Routes, le chemin de fer et les Aéroports, des aménagements pour la maîtrise de l’eau, des équipements et technologies agricoles, l’énergies, la santé & Bien-être, l’apprentissage-Formation-technique et Professionnelle, l’enseignement supérieur, la recherche et Innovation, l’entrepreneuriat, TPE, PME/PMI, Emploi, agriculture, Elevage, Pêche et aquaculture, industries, Artisanat, Mines et BTP, tourisme, culture, sports et loisirs, TIC et, Télé services.

Le candidat du PACP a annoncé que tout sera mis en œuvre pour faire de la démocratie malienne, un modèle de démocratie efficace. Selon lui, cela passera par des réformes institutionnelles, l’application d’une gouvernance exemplaire, la réforme de l’administration publique, l’instauration d’une justice indépendante et moderne, et la lutte contre la corruption.

Il consacre une bonne partie de ses activités à la restauration de la paix, la stabilité, la sécurité et la réalisation de l’intégration africaine. Yeah Samaké promet, le règlement définitif de la Crise Sécuritaire.

Niankoro Yeah Samake, a ensuite fait connaitre une partie de son projet qui selon lui est très proche de son cœur et qui répond à la préoccupation de beaucoup de maliens. C’est pour lui la profession de foi.

« Dans ma profession de foi, j’ai vécu intimement et quotidiennement les dures réalités de la grande majorité des maliennes et des maliens vivants loin de l’électrisé et l‘eau potable », a-t-il déclaré. Avant d’ajouter qu’il s’est indigné et a réagis contre les difficultés réelles de certaines couches sociales. « Mon bonheur personnel n’était suffisant, au regard de ces difficultés. Car, j’ai la ferme conviction que diriger, c’est servir », a-t-il déclaré. Il a ajouté qu’il est évident que l’administration malienne et les animateurs de la vie publique ont failli. Selon lui, les maliens de lambda vivent dans l’insécurité, l’injustice et l’incertitude. « Les gouvernants de ces 25 dernières années n’ont pas pu tenir leurs promesses de responsabilité, de la justice sociale et la création d’emploi », a-t-il estimé.

Le Candidat du PACP est convaincu que la jeunesse malienne n’est pas condamnée à choisir entre le chômage et la mort dans le Sahara ou la méditerranéen. Il a estimé qu’il est urgent de repenser le modèle économique sur la création des richesses, d’emplois décents, etc.

« Nous sommes optimistes que notre pays détient des potentialités pour faire face à ces défis », a-t-il ajouté. Avant de préciser que c’est sur la base d’un nouvel ordre prioritaire qu’il faut désormais agir. Il dira que c’est à cet effet qu’ils ont proposé ce plan audacieux pour assurer la paix, la stabilité et la prospérité au Mali. « Notre projet attend valoriser les potentialités inexploitées contre la jeunesse, la femme, le monde rural et la diaspora. Nous réaliserons un dévident inestimable en mettant en avant ces entités pour constituer le socle du développement du Mali à travers un plan stratégique porté sur les 5 piliers intégrantes cité ci-dessus », a-t-il indiqué.

Pour l’éducation et la Formation des Jeunes, il s’est engagé à créer une université opérationnelle dans chaque région ou groupe de régions pour arrêter le drainage de cerveaux des collectivités vers le District.

Il a aussi annoncé un dispositif de création de 250.000 emplois par la mise en place d’un programme d’appui au montage de projets et d’accompagnement des Jeunes entrepreneurs à travers le Fonds de Promotion de l’Innovation et l’Investissement. Selon lui, en moyenne 50.000 projets seront concernés chaque année pour un engagement total de 150 Milliards sur 5 ans etc. Selon lui, des dispositions seront prises pour un budget annuel de 40 milliards FCFA de garantie et de bonification des taux pour tous les projets portés par les femmes et groupements féminins dans le cadre du Fonds de Promotion de l’Innovation et l’Investissement.

Il a aussi annoncé l’instauration d’une Bourse de Sécurité Familiale pour les mères de familles défavorisées, conditionnée à des critères de revenus, d’inscription et d’assiduité à l’école des enfants. Selon lui, cela coûterait 15 milliards par an à l’Etat pour un montant forfaitaire de 100.000 FCFA par an et par famille. Il a aussi levé le voile sur un programme annuel de restructuration des quartiers inondables et précaires dans les banlieues pour 15 ,5 milliards par an soit 107.5 milliards sur 5 ans sera mis en place pour les retraités et les groupes vulnérables.

En ce qui concerne les infrastructures, notamment Routes, Chemins de fer et Aéroports, il a indiqué le désenclavement du Mali par la construction de 2 autoroutes à péage Bamako-Kayes et Douentza-Tombouctou, sans oublier la Réhabilitation et l’extension du Chemin de fer Dakar-Bamako-Koulikoro. La réhabilitation des aéroports de Tombouctou et de Kidal. Et l’augmentation de 30% des superficies de mise en culture par une irrigation intensive des terres.

Pour la santé et le bien-être, le candidat du PACP a priorisé la construction et l’équipement de 10 nouveaux hôpitaux de niveau régional et de plusieurs centres de santé. Mieux, il propose l’adoption d’un Plan National d’Approvisionnement en médicaments de base, programme de formation dual (atelier, études) permettant à 300 000 apprentis, création dans chaque Région, en Partenariat Public - Privé (PPP), d’une Université des métiers (Bac +3).

En ce qui concerne l’agriculture, l’élevage, la Pêche et l’Aquaculture, le dispositif de financement du Fonds d’Appui à l’Investissement et l’innovation, interviendra pour combler totalement le déficit de capacité d’investissement et de fonds de roulement des agriculteurs, des éleveurs et des pêcheurs. « 300 milliards seront consacrés aux investissements touristiques », a-t-il indiqué. Avant d’ajouter la création de 120 000 emplois au niveau national pour les jeunes dans l’Entreprenariat d’activités de loisirs et d’artisanat touristique.

Dans ce projet il est prévu d’augmenter le budget de la défense et de la sécurité de 20 milliards par an pour l’équipement en matériels militaires et de sécurité publique. Il a aussi annoncé le renforcement des capacités d’investigation et d’intervention des unités spécialisées dans la lutte contre le trafic de drogue et le terrorisme.

Bintou COULIBALY

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Agression du Journaliste Elhadji Hamidou Touré : Les Associations Faitières des journalistes réclament justice

« Cet incident intervient après de nombreuses agressions physiques et verbales à l’encontre des hommes de medias, s’ajoutant à la disparition depuis trois ans du confrère Birama Touré qui reste sans suite », indique la déclaration publiée. Lisez ! Déclaration de

Projet de loi d’entente nationale : « Une menace pour la paix,… »

Quarante sept organisations de défense de droits humains dénoncent le projet de loi d’entente nationale. Elles considèrent le document comme « une menace pour la paix, la réconciliation et les droits des victimes au Mali ». Lisez l’intégralité du communiqué

COFOP : « La tentative… de prorogation du mandat des députés, constitue une violation…de notre Constitution »

« La tentative solitaire et méprisante de prorogation du mandat des députés, constitue une violation majeure de notre Constitution et entame de manière significative la démocratie et la crédibilité de notre pays », indique la Coalition des forces patriotiques