| |

NATIONS UNIES : Antonio Guterres en route pour un second mandat

lundi 14 juin 2021

Le Conseil de sécurité de l’Onu a accepté à l’unanimité la candidature du Portugais de 72 ans à un second mandat de secrétaire général des Nations unies.

Le Conseil de sécurité s’est déclaré favorable, à l’unanimité mardi 8 juin, à ce que le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, se représente à la tête de l’organisation pour un deuxième mandat, de 2022 à 2027. Candidat unique à une désignation qui ne laissait place à aucune surprise, le Portugais de 72 ans devrait être confirmé par les 193 pays de l’Assemblée générale le 18 juin.

« C’est un excellent secrétaire général, a déclaré l’ambassadeur estonien Sven Jurgenson, actuel président du Conseil de sécurité. Il bâtit des ponts, il est capable de parler à tout le monde. Ce sont des qualités qu’on attend d’un secrétaire général. » Antonio Guterres a rapidement réagi par voie de communiqué, en affirmant que cela avait été « un immense privilège » de servir ces quatre dernières années et demie « nous, les peuples » reprenant la formule ouvrant la Charte des Nations unies « quand nous avons dû faire face à des défis si complexes ».

Pendant le premier mandat du diplomate, l’ONU a en effet été marquée par de nombreuses attaques contre le multilatéralisme de la part de l’administration de Donald Trump. Puis par la sclérose du Conseil de sécurité, souvent bloqué dans ses décisions du fait de l’affrontement entre les Etats-Unis, la Chine et la Russie. Enfin, les équipes d’Antonio Guterres ont dû improviser pour s’adapter au manque de fonds versés par les pays membres, et continuer à faire vivre l’organisation malgré des caisses vides.

Une seule candidature dans le cadre d’un processus « transparent » et « démocratique »

Toute personne souhaitant pouvoir être considérée comme candidat au poste de Secrétaire général de l’ONU doit être soutenue par au moins un Etat membre de l’Organisation. A ce jour, M. Guterres est le seul postulant à avoir rempli cette condition.

« Cette fois, aucun autre Etat n’a présenté de candidat », a précisé le Président du Conseil de sécurité, l’Estonien Sven Jürgenson, soulignant toutefois que le processus a été « transparent » et « démocratique ».

La candidature de M. Guterres a été présentée le 26 février dernier par le gouvernement de son pays, le Portugal, aux Présidents du Conseil de sécurité et de l’Assemblée générale des Nations Unies.

Le Président du Conseil de sécurité a indiqué que « le témoin » est désormais dans les mains de l’Assemblée générale qui doit formellement approuver cette recommandation. Selon lui, l’approbation par l’Assemblée générale de la recommandation de la candidature de M. Guterres aura « très probablement lieu » le 18 juin.

Premier Ministre du Portugal de 1997 à 2002, Antonio Gueterres a été Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés de 2005 à 2015. Il parle couramment le portugais, l’anglais, le français et l’espagnol.

ARC EN CIEL

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav