• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    Mouvement ON A TOUT COMPRIS « Waati Sera » : « Nous ne sommes point des extrémistes »

    « Nous ne sommes point des extrémistes, nous estimons que nos interrogations à l’endroit de la diplomatie française et notre appel au respect des valeurs républicaines méritent des réponses idoines de la part de la France. Donc, c’est une façon à nous, d’exprimer

    La MINUSMA condamne fermement l’attaque contre le camp onusien à Kidal

    Tessalit, le 22 mars 2018 – La MINUSMA condamne de la façon la plus ferme l’attaque perpétrée contre le camp de la mission à Kidal. Tôt ce matin, le camp de la MINUSMA a en effet été la cible de tirs indirects aux mortiers. Selon les rapports préliminaires, des

    Nord du Mali : Gatia-MSA annoncent la neutralisation de Almahmoud Ag Iddar Alias Mokossi

    « Almahmoud Ag Iddar Alias Mokossi le numéro trois (3) de l’organisation criminelle sévissant dans la zone, ainsi que six (6) autres bandits ont été́ neutralisés, trois (3) bandits immobilisés en instance d’être remis aux autorités, quatre (4) véhicules

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    Mission du Parti SADI à Yélimané et Nioro du Sahel : Les préoccupations des populations expliquées

    mardi 7 mars 2017 , par Assane Koné

    Soutenir la dynamique de changement en cours dans le cercle de Yélimané insufflée par le mouvement « Dakané » qui signifie le progrès. Tel était l’un des objectifs majeurs de la mission effectuée par une délégation du parti SADI dans les cercles de Yélimané et de Nioro du sahel du 24 février au 1er mars 2017. Une visite au cours de la quelle les populations ont partagé avec l’Honorable Oumar Mariko et sa délégation leurs préoccupations.

    « L’inaccessibilité aux services sociaux de base, les problèmes d’accès à l’eau potable, à l’électricité, l’enclavement, l’état de la route Nioro – Yélimané ville et la couverture du réseau téléphonique et de la télévision nationale ». Ce sont-là la longue liste des difficultés que les populations ont exposé.

    Cela a été révélé à la presse à la faveur d’un déjeuner de presse, le vendredi 3 mars 2017 au siège du parti Sadi. Au cours de cette rencontre, l’honorable Oumar Mariko a fait part des préoccupations des populations des cercles de Yélimané et du Nord du Sahel qui sont : « les problèmes auxquels les populations de la zone sont confrontées notamment aux problèmes d’accès à l’eau potable, d’électricité, d’enclavement, de couverture de réseaux téléphonique et de la télévision nationale…. ».

    Une forte délégation du Parti SADI conduite par son président Dr Oumar Mariko a effectué, du jeudi 24 février au 01mars 2017, une mission sur Yélimané et Nioro du Sahel. Selon une déclaration, cette mission a permis au Bureau politique du parti de sillonner plusieurs localités desdits cercles, à savoir : Bougoudéré, Manthia, Hamdallaye, Korompo, Mielé, Kersigané, Waiganou et Lagoguemou.

    Dans une déclaration, Honorable Oumar Marico, président du parti Sadi a expliqué que l’objectif de cette mission était de remercier les populations de la commune de Kirané (cercle de Yélimané) qui a donné 4 conseillers communaux au parti Sadi. Elle a permis aussi au parti de soutenir la dynamique de changement en cours dans le cercle de Yélimané insufflée par le mouvement « Dakané » qui signifie le progrès.

    « A Yélimané, précisément dans la commune de Kirané, la délégation a rendu visite au chef de canton, aux différents chefs de village et à certains notables. Avant de visiter le poste de sécurité de Kirané, l’école et le dispensaire de Korompo. Aussi, elle a pris part à des meetings d’informations organisés par l’association « Dakakané » à Kirané, Korompo, Bougoudéré et à Manthia », a-t-il rapporté.

    Pour ce qui est de Nioro du Sahel, le Président Oumar Marico a animé une émission à la Radio sur la situation politique nationale et internationale. Et d’ajouter que la délégation a rendu des visites de courtoisie aux notabilités avant d’aller visiter l’Institut de Formation des Maitres (IFM) sur l’invitation de son Comité AEEM. 

    En sommes de cette visite, Dr Mariko a laissé entendre que « la situation désastreuse du cercle de Yélimané reflète à plusieurs égards celle des autres cercles du Mali ». Il a situé la responsabilité de l’Etat et à dénoncer le comportement des populations au moment des élections.

    Moussa Mallé SISSOKO

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce