• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    L’adoption de la Loi relative aux défenseurs des droits de l’homme : une avancée majeure qui nécessite des mesures d’application pour une protection effective et efficace

    Bamako, le 26 Janvier 2018 : Les organisations œuvrant au Mali pour la défense des droits de l’homme se réjouissent de l’adoption par le gouvernement malien de la loi relative aux défenseurs des droits de l’homme. Cette promulgation intervient à la suite d’un

    Le Chemin des Tirailleurs à Sorano, le samedi 10 février 2018

    La Compagnie du Théâtre national Daniel Sorano du Sénégal et le Théâtre de la Mascara de France présentent la pièce de théâtre « Le Chemin des Tirailleurs », le samedi 10 février 2018 à 17 H à Sorano. Cette coproduction théâtrale est

    Littérature : Yoro Ba rime pour l’Afrique

    L’auteur Yoro Ba publie « Afrique où la rime partagée » chez Baobab Edition. La cérémonie de dédicace de l’ouvrage est prévue, le samedi 3 février 2018 à 16 heures à KeurBirago, siège de l’association des écrivains du Sénégal, sous la présidence de Monsieur Abdou Latif

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    Lutte pour la défense des droits des migrants : L’AME a 20 ans de service au chevet des expulsés

    jeudi 3 novembre 2016 , par Assane Koné

    En prélude aux festivités commémoratives du 20ème anniversaire de l’Association Malienne des Expulsés (AME) qui se tiendront du samedi 5 au dimanche 6 novembre 2016 au Musée national de Bamako, la direction de l’organisation de la société civile spécialisée dans la défense des droits des migrants, a animé le jeudi 3 novembre 2016, une conférence de presse. La conférence a été présidée par Ousmane Diarra, Président de l’AME. Il avait pour la circonstance à ses côtés le coordinateur du collectif Loujna Tounkaranké et non moins directeur des programmes d’Alternative Niger, Tcherno Hanadou Boulama, Abba Kiari Arimi, responsable unité audiovisuelle à Alternative Espaces citoyens Niger et Amadou M’bow, Secrétaire général de l’AMDH.

    Selon Président Ousmane Diarra, l’Association a été créée le 6 octobre 1996 suite à des expulsions massives des maliens. Donc, c’est le 6 octobre 2016, passé qui était le 20ème anniversaire de l’AME. Mais, pour bien organiser la fête anniversaire de cette association qui a écrit les plus belles pages du combat de la société civile malienne dans la lutte pour la défense des droits des migrants, il a été décidé de décaler la célébration d’un mois.

    « Le 6novembre prochain, l’AME, association la plus active aura 20 ans et un mois », a déclaré Ousmane Diarra et une fête se organisée pour la circonstance pour célébrer la création de cette association malienne.
    Il a indiqué que la fête sera sanctionnée par un débat national et international parce qu’il y a de nombreux invités qui sont déjà arrivés à Bamako. Selon Ousmane Diarra, l’AMDH Mauritanie sera présente pour animer des panels avec l’AMDH Mali, Amnesty international Mali et d’autres organisations de défense des droits de l’Homme.

    « Nous attendons des invités qui viendront d’Alternative Niger, de la France, des Pays-Bas, de l’Allemagne et d’un peu partout d’Europe et de la sous-région, notamment du Sénégal, du Togo, de la Côte d’Ivoire, du Burkina Faso et du Bénin », a-t-il ajouté.

    Pour que la fête soit à la hauteur des combats épiques que l’AME a conduit au Mali, en Afrique et dans le monde, dans la lutte pour la défense des droits des migrants, le Président a invité tous les maliens à se mobiliser au Musée national le 5 et le 6 novembre 2016, notamment les journalistes qui auront une belle opportunité de savoir tout ce que l’AME a fait et continuera de faire dans son combat pour les migrants.

    Tout porte à croire que l’Anniversaire de l’AME sera mis à profit pour la mobilisation des maliens à accueillir le 10 novembre 2016, un ambassadeur européen qui arrive dans notre pays pour négocier les accords de réadmission avec le Chef de l’Etat du Mali. Pour cela, Ousmane Diarra a annoncé l’initiative de son organisation pour l’organisation d’une grande rencontre des organisera de la société civile malienne le lundi 7 novembre 2016, notamment les Associations des migrants, les parents de migrants pour une mobilisation contre la visite de l’ambassadeur qui va venir négocier l’accord de réadmission.

    Auparavant, le Mali avait refusé de signer le même type d’accord de réadmission avec la France. « On veut être même à l’Aéroport Modibo Keita Senou pour dire non aux accords de réadmission avec le Mali » a-t-il déclaré.

    Lamine Kané

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce