Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Lutte contre la drogue et le grand banditisme : L’OCS fait tomber la mafia de Niamakoro cité Unicef

jeudi 25 mai 2017

Avec un peu plus de moyens pour l’Office central des stupéfiants (OCS) la lutte contre la drogue au Mali deviendra une réalité. Déjà avec le peu de moyens dont dispose cette structure étatique, elle mouille le maillot à hauteur de souhait. Il ne se passe de semaine qu’elle ne fasse parler d’elle et en bien. Le dernier fait d’armes : Le mercredi 17 mai 2017 à 11 heures, les éléments de l’Antenne Office Central des Stupéfiants de la rive droite du District de Bamako ont procédé à l’arrestation de Ibrahima Madani Bah dit « Rougeot » à son domicile à Niamakoro cité Unicef.

En plus d’être un grand baron de trafic de drogue, Ibrahima Bah dit Rougeot de nationalité guinéenne, selon les informations disponibles au niveau de l’OCS, était aussi le cerveau d’un gang qui régnait en maître absolu en Commune 5 et 6 du District de Bamako.

L’arrestation de ce bandit de grand chemin n’a pas été de tout repos. Du côté de la Direction de Office Central des Stupéfiants, l’on annonce que « sa traque a commencé après l’interpellation de plusieurs de ses revendeurs de drogues, ce qui a permis d’établir son implication dans plusieurs affaires ».

Il faut rappeler que Ibrahima Bah, faisait l’objet de recherches sans répit par les éléments de l’Office Central des Stupéfiants en vue de démanteler son réseau spécialisé dans le trafic de cocaïne et d’héroïne.

« Son arrestation a été saluée par les notables de son quartier qui estiment que le quartier a été débarrassé d’un malfrat qui a longtemps troublé leur quiétude », indique le communiqué de presse de l’OCS.

Présenté au Procureur du Pôle judiciaire spécialisé, le 19 mai 2017, le suspect a été placé sous mandat de dépôt pour trafic illicite de stupéfiants et association de malfaiteurs.

Il n’y a aucun doute, « Rougeot » ne doit pas être un cas isolé dans une ville de Bamako qui est de plus en plus à la merci des bandits de tous acabits. Donc, en mettant l’OCS dans toutes les conditions pour l’accomplissement de ses missions, ne n’avons aucun doute que le trafic et la consommation de la drogue dans nos quartiers, ne seront que des souvenirs. Voilà un service du ministère de la sécurité qui donne des résultats clairs. Il faut vite agir, en lui allouant les moyens en conséquences, avant que le découragement ne passe par-là.

Assane Koné

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Plan International : « Le harcèlement sexuel est le plus grand danger auquel les filles sont confrontées dans les villes du monde entier »

(LONDRES) : Le harcèlement sexuel présente un risque majeur pour la sécurité des filles et des jeunes femmes dans le monde, selon une enquête réalisée auprès d’experts mondiaux dans 22 villes publiée aujourd’hui par Plan International, l’organisation œuvrant en

Paix et réconciliation au Mali : La Plateforme des femmes leaders joue sa partition

La Plateforme des femmes leaders au Mali a tenu le vendredi 31 août 2018 un point de presse dans la salle de conférence du Centre national de documentation et d’information sur la femme et l’enfant (CNDIFE). Lors de ce point de presse un communiqué a été lu

Travaux de réaménagement de la nouvelle Agence de Lafiabougou : La BDM-SA lance un Appel d’offres

La Banque de Développement du Mali lance un Appel d’Offres Ouvert entre des entreprises en règle vis-à-vis de la législation malienne pour la réalisation des travaux de réaménagement de la nouvelle Agence de Lafiabougou. Lisez l’avis d’Appel d’offres ouvert !