Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Libye : Le Parti SADI soutient l’engagement et le soutien de la Fédération de Russie envers le peuple libyen

lundi 16 janvier 2017

Dans une déclaration qui date du 16 janvier 2017, le Parti SADI indique avoir appris avec satisfaction la visite du Chef de l’Etat – Major Général des Armées de la Fédération de Russie à Tobrouk (Libye). Lisez la suite

Déclaration du parti SADI sur la situation en Libye

Le parti SADI a appris avec satisfaction la visite du Chef de l’Etat – Major Général des Armées de la Fédération de Russie à Tobrouk (Libye).

Cette visite rendue au Maréchal Khalifa Haftar, reconnu comme l’unificateur et le porte drapeau du nationalisme libyen, marque incontestablement un tournant politique majeur dans le long combat qu’il mène pour le retour progressif du pays sur l’échiquier politique africain et international. Il traduit éloquemment l’option politique et diplomatique de la Russie sous la conduite éclairée du Président Vladmir Poutine en matière de lutte contre le terrorisme et pour l’unité et la stabilité de la Libye.

Le parti SADI :

-  Exprime son soutien total et indéfectible à l’engagement et au soutien de la Fédération de Russie envers le peuple libyen ;
-  Souhaite l’intensification du soutien russe à la Libyeen vue d’éradiquer le terrorisme dans ce pays meurtri et mettre fin aux menées déstabilisatrices dont les conséquences sont extrêmement tragiques pour l’ensemble des pays au sud du Sahara (Mali, Niger, Tchad, Cameroun et le Nigeria) ;
-  Adresse ses vives félicitations au Président Vladimir Poutine, au Gouvernement et au peuple Russe ;
-  Sollicite un engagement politique et diplomatique plus poussé, un appui militaire de la Fédération de Russie auprès des peuples meurtris d’Afrique, particulièrement ceux de la zone sahélienne en proie au terrorisme, à la criminalité transfrontalière, à l’insécurité et à l’occupation militaire étrangère sources d’instabilité politique permanente, de perte de souveraineté ;
-  Salue l’engagement du Général Khalifa Haftar à lutter contre le terrorisme et l’anarchie qui règnent dans le pays et à unifier la Libye
-  Demande aux Etats Africains, à l’Union Africaine, aux Nations-Unies de reconnaitre le leadership politique et militaire du Général Khalifa Aftar et l’appuyer sans réserve afin de restaurer le dialogue politique, la souveraineté nationale, l’unité et l’intégrité territoriale de la Lybie.

Bamako, le 16 janvier 2017

Pour le Bureau Politique
Le Secrétaire aux relations Extérieures
Yehia AG Mohamed Ali
Officier de l’ordre National du Mali

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Vœux de nouvel AN 2019/ Aliou DIALLO, Président d’honneur de l’ADP-Maliba « Mettre le Mali au-dessus de tout »

« …Les réformes territoriales, administratives et politiques seront au cœur de l’agenda politique national. Si ces changements dans le fonctionnement, l’organisation et l’administration de l’état sont le seul fait de l’actuelle majorité au pouvoir, cela

EDUCATION SEXUELLE AU MALI : « Le… FARE condamne la méthode… du gouvernement sur un sujet aussi délicat et sensible… »

« Le parti FARE condamne la méthode d’approche du gouvernement sur un sujet aussi délicat et sensible que celui-ci », indique un Communiqué du Parti FARE. Le parti FARE est vivement préoccupé par la tension sociale provoquée par le projet de manuel d’éducation

Agression du Journaliste Elhadji Hamidou Touré : Les Associations Faitières des journalistes réclament justice

« Cet incident intervient après de nombreuses agressions physiques et verbales à l’encontre des hommes de medias, s’ajoutant à la disparition depuis trois ans du confrère Birama Touré qui reste sans suite », indique la déclaration publiée. Lisez ! Déclaration de