Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Le PARENA invite les forces démocratiques et patriotiques à une alternance en août 2018

mardi 2 janvier 2018

« Nous lançons un vibrant appel à la convergence de toutes les forces démocratiques et patriotiques de l’intérieur comme de l’extérieur pour un rassemblement autour d’un projet de gouvernance pour sauver le Mali, en réalisant, en juillet – août 2018, l’alternance ». Telle est la conclusion d’un communiqué de presse publié le 31 décembre 2017 par le Comité Directeur du PARENA. Lisez !

Le président de la République vient de nommer son 5ème Premier ministre et son 7ème gouvernement en quatre ans d’exercice du pouvoir d’État.

Rien ne dit que ce Premier ministre et ce gouvernement seront les derniers du quinquennat qui prendra fin le 4 septembre 2018.

Les vrais détenteurs du pouvoir au Mali, toujours à la manœuvre, ont imposé un gouvernement à leur dévotion. Nul doute que les affaires continueront de plus belle !

Ce 7ème gouvernement, comme les précédents, est, à l’évidence, incapable de répondre à l’ampleur et à la gravité de la crise malienne, qu’il s’agisse de l’impasse du processus de paix, de l’embrasement du Centre ou de la mauvaise gouvernance.

En quatre ans, le Mali, pays en guerre, dont l’existence est menacée, a eu six ministres de l’Administration Territoriale, cinq ministres de la Défense et cinq ministres de la Justice.

L’instabilité gouvernementale chronique est l’illustration d’un manque criard de vision du président IBK et d’une profonde crise politique.

L’échec du président saute à l’œil nu. Quel dramatique gâchis !

Pour le PARENA, la solution à la dégradation continue de la situation ne réside pas dans le remaniement ministériel permanent, mais dans un REMANIEMENT PRESIDENTIEL.

Pour ce faire, nous lançons un vibrant appel à la convergence de toutes les forces démocratiques et patriotiques de l’intérieur comme de l’extérieur pour un rassemblement autour d’un projet de gouvernance pour sauver le Mali, en réalisant, en juillet – août 2018, l’alternance.

Bamako, le 31 décembre 2017
Le Comité Directeur du PARENA

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Agression du Journaliste Elhadji Hamidou Touré : Les Associations Faitières des journalistes réclament justice

« Cet incident intervient après de nombreuses agressions physiques et verbales à l’encontre des hommes de medias, s’ajoutant à la disparition depuis trois ans du confrère Birama Touré qui reste sans suite », indique la déclaration publiée. Lisez ! Déclaration de

Projet de loi d’entente nationale : « Une menace pour la paix,… »

Quarante sept organisations de défense de droits humains dénoncent le projet de loi d’entente nationale. Elles considèrent le document comme « une menace pour la paix, la réconciliation et les droits des victimes au Mali ». Lisez l’intégralité du communiqué

COFOP : « La tentative… de prorogation du mandat des députés, constitue une violation…de notre Constitution »

« La tentative solitaire et méprisante de prorogation du mandat des députés, constitue une violation majeure de notre Constitution et entame de manière significative la démocratie et la crédibilité de notre pays », indique la Coalition des forces patriotiques