Version imprimable de cet article Version imprimable | |

La Plateforme « Touche pas à ma constitution » envisage des marches synchronisées le 1er juillet 2017

mercredi 21 juin 2017

Les responsables de la Plateforme « Anté A bana /Touche pas à ma constitution » étaient face à la presse le mercredi 21 juin 2017 à la Pyramide du souvenir. Cette rencontre a permis au front anti-révision constitutionnelle de faire le bilan de la marche pacifique du 17 juin 2017 et de présenter ses actions futures qui visent à barrer la route à la révision constitutionnelle.

C’était en présence de plusieurs militants venant de plusieurs organisations de la société civile, syndicales et des partis politiques de l’opposition devant une flopée de journalistes.

A l’entame de la rencontre, une minute de silence a été observée en la mémoire des victimes récentes du terrorisme à Bintagoungoun, au campement Kangaba et à celles des conflits inter communautaires survenus dans le cercle de Koro et qui a fait plusieurs dizaines de morts.

Cette conférence visait, non seulement, à faire la restitution de la marche pacifique du samedi 17 juin 2017, mais aussi d’éclairer la lanterne des hommes de medias sur les perspectives de la plateforme.

Mme Sy Kadiatou Sow, présidente de la plateforme, a indiqué que la marche citoyenne et pacifique du 17 juin 2017 était historique par son ampleur et par la ferveur des manifestants. Selon elle, aucun incident malheureux n’a été signalé.

Puis, elle a informé l’assistance que la plateforme a adressé le 20 juin 2017 en début d’après-midi une lettre ouverte au président de la république lui demandant de retirer le projet de révision constitutionnelle. Selon elle, la réaction de celui-ci fut affligeant le soir lors de la cérémonie de remise des documents relatifs à la charte et à la cartographie des terroirs à Koulouba.

« Nous avons vu un président contrarié, très en colère. Nous pouvons comprendre sa colère après cette mobilisation sans précédent », a indiqué la présidente de la plateforme. Avant d’ajouter que le président de la république doit comprendre que ceux d’en face ne sont pas des enfants turbulents, capricieux qu’il faut rappeler à l’ordre en lui agitant un doigt menaçant.

« Ceux d’en face sont des femmes et des hommes déterminés à assumer pleinement leur citoyenneté. Ni intimidations, ni menaces, in invectives, ni le mépris et l’arrogance de certains partisans zélés ne pourront les distraire. C’est un vaste mouvement qui est déjà enclenché et il est en marche », a martelé Sy Kadiatou Sow.

Actions Futures de la Plateforme

Concernant les actions futures, Mme Sy dira que la plateforme envisage d’organiser des meetings dans les communes du district de Bamako les 27, 28 et le 29 juin 2017 soit 2 communes par jour. « Nous envisageons des marches synchronisées à Bamako, à l’intérieur et au niveau de la diaspora malienne le 1er juillet 2017. D’autres activités sont prévues par les maliens de la diaspora. Nous allons poursuivre et renforcer des actions d’information et de sensibilisation sur tous les canaux de communication et dans les langues nationales », a-t-elle déclaré.

Partant, la présidente de la plateforme a appelé à une mobilisation générale de tous les maliens de tous bord. Elle les a invités à continuer à dire NON à toute consultation référendaire dans ce contexte caractérisé par une insécurité généralisée et chronique.

Moussa Mallé SISSOKO

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Vœux de nouvel AN 2019/ Aliou DIALLO, Président d’honneur de l’ADP-Maliba « Mettre le Mali au-dessus de tout »

« …Les réformes territoriales, administratives et politiques seront au cœur de l’agenda politique national. Si ces changements dans le fonctionnement, l’organisation et l’administration de l’état sont le seul fait de l’actuelle majorité au pouvoir, cela

EDUCATION SEXUELLE AU MALI : « Le… FARE condamne la méthode… du gouvernement sur un sujet aussi délicat et sensible… »

« Le parti FARE condamne la méthode d’approche du gouvernement sur un sujet aussi délicat et sensible que celui-ci », indique un Communiqué du Parti FARE. Le parti FARE est vivement préoccupé par la tension sociale provoquée par le projet de manuel d’éducation

Agression du Journaliste Elhadji Hamidou Touré : Les Associations Faitières des journalistes réclament justice

« Cet incident intervient après de nombreuses agressions physiques et verbales à l’encontre des hommes de medias, s’ajoutant à la disparition depuis trois ans du confrère Birama Touré qui reste sans suite », indique la déclaration publiée. Lisez ! Déclaration de