Version imprimable de cet article Version imprimable | |

La Chine est un acteur solide de l’élargissement de l’ouverture

mercredi 3 juillet 2019

A l’issue de la déclaration des cinq mesures chinoises sur l’élargissement de l’ouverture par le président chinois Xi Jinping au sommet du G20 à Osaka, le Premier ministre chinois Li Keqiang a indiqué le 2 juillet lors de la cérémonie d’ouverture du 13ème Forum Davos d’été que la Chine deviendrait plus ouverte, transparente et prévisible pour les investissements étrangers et que son environnement du commerce sera davantage amélioré. Ce sont des mesures de concrétisation de la déclaration faite par le président Xi à Osaka, faisant purement et simplement de la Chine un acteur majeur de l’élargissement de l’ouverture.

Lors de son discours au 13ème Forum Davos d’été à Dalian, le Premier ministre chinois Li Keqiang a souligné que le pays soutiendrait les investissements étrangers dans les industries manufacturières avancées, telles que l’information électronique, la production d’équipements, les médicaments et les nouveaux matériaux, ainsi que ceux dans le centre et l’ouest du pays. Le chef du gouvernement chinois a ajouté que les politiques préférentielles seraient dévoilées concernant les importations d’équipement, l’impôt sur le revenu des entreprises et l’offre foncière. M. Li a également noté que le gouvernement offrirait un soutien solide aux moyennes, petites et microentreprises en encourageant les institutions financières à accorder plus de crédit via des services financiers inclusifs.

Au lendemain de l’annonce du président chinois, lors du Sommet du G20 à Osaka, sur l’élargissement de l’ouverture de la Chine en cinq aspects, la Chine a publié officiellement dimanche l’édition 2019 des Mesures spéciales de gestion à l’accès aux investissements étrangers (Liste négative) et des Mesures spéciales de gestion à l’accès aux investissements étrangers dans la zone de libre-échange (Liste négative). En effet, toutes ces mesures permettent aux investisseurs étrangers de développer plusieurs de leurs activités en Chine, et ce, dans différents domaines. Force est de constater que la rapidité avec laquelle ces mesures ont été prises, est bien la preuve de la détermination de la Chine qui fait le maximum d’efforts pour mettre en œuvre les mesures visant à élargir son ouverture. Le même jour, la Chine a publié pour la première fois le Catalogue des investissements étrangers par secteurs d’activités en y ajoutant les nouveaux domaines industriels qui inciteraient les investissements des capitaux étrangers, notamment les équipements liés à la technologie de 5G, les équipements de l’informatique en nuage, les robots industriels ainsi que les véhicules à énergies nouvelles.

Notons que l’application de la politique d’ouverture vers l’extérieur est un processus historique. La Chine se trouve actuellement dans la phase de transformation qui la conduira vers une ouverture au niveau institutionnel. Elle améliorera des lois et des mécanismes prévus en la matière. En plus, la Chine protègera plus strictement les propriétés intellectuelles tout en établissant un système d’indemnisations punitives. Toutes ces mesures ont rassuré solidement l’élargissement de l’ouverture de la Chine. En conséquence, la Chine a obtenu la confiance des investisseurs internationaux en cette période marquée par des incertitudes grandissantes à l’échelle internationale

Selon les statistiques de la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement, en 2018 le volume d’investissements directs du monde a baissé de 13% par rapport à l’année précédente, le marché chinois a en revanche connu une augmentation de 4% d’accueil des investissements étrangers. La Chine a utilisé réellement, pendant les cinq premiers mois de l’année, des capitaux étrangers d’une valeur de 369,06 milliards de yuans, soit une augmentation de 6,8% par rapport à la même période de l’année précédente. Des chiffres alléchants qui font preuve de l’attractivité du marché chinois.

Lors de sa rencontre avec la chancelière allemande Angela Merkel en marge du sommet du G20 à Osaka, le président Xi Jinping a affirmé que l’engagement de la Chine en faveur d’une plus grande ouverture n’est en aucun cas une promesse en l’air. Cette assurance du président Xi montre à suffisance que les objectifs de l’élargissement de l’ouverture et du gagnant-gagnant sont des politiques chinoises fermes et inébranlables, qui devront être réalisés en dépit des changements qui pourraient intervenir au niveau de l’environnement extérieur. La Chine optimisera d’une manière plus poussée son environnement des affaires, créera plus d’opportunités pour les investisseurs internationaux et insufflera plus de stabilité dans ce monde qui est en pleine période d’incertitudes.

Radio Chine Internationale

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.