Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Journée de l’Entreprise : Sécurité nationale et la souveraineté alimentaire au menu

jeudi 26 janvier 2017

Exploiter au maximum le potentiel agricole du Mali pour en faire un levier de la croissance et du développement économique est l’ambition que se fixe le Conseil national du patronat du Mali (Cnpm) en initiant la journée de l’Entreprise les 26 et 27 janvier 2017. Cette première édition est placée sous le thème : « Le développement de l’agro-industrie comme moteur de la croissance économique au Mali ». Une centaine d’entreprises et plusieurs créateurs d’entrepreneurs prennent part à cette journée.

La cérémonie de lancement des activités de cette journée s’est déroulée au Cnpm sous la présidence du Ministre du développement industriel, Mohamed Ali Ibrahim en présence du président du Cnpm, Mamadou Sinsy Coulibaly. Elle a enregistré la présence de l’Ambassadeur de Danemark et présidents de groupements professionnels et des chambres consulaires du Mali. Organisée par le Cnpm avec l’appui de l’Ambassade royale de Danemark à travers son programme Pacepep, cette journée vise à exploiter au maximum le potentiel agricole en vue d’impulser une nouvelle dynamique au renforcement de l’entreprise du Mali. Cet espace d’échange et de partage qui a réuni une centaine d’entreprises et plusieurs acteurs du secteur permettra de renforcer la dynamique de l’agro-entreprenariat.

Au cours de deux jours de travaux, les participants vont échanger sur le futur du secteur privé qui se trouve au cœur de la croissance et du développement industriel et économique. Quatre(4) panels sur le développement industriel seront animés par les experts pour provoquer la réflexion approfondie sur ce secteur.

Dans son allocution, le président du Cnpm, Mamadou Sinsy Coulibaly a estimé que le secteur privé malien est le seul créateur de richesses. « Nous sommes convaincu que le secteur privé est le seul créateur des richesses. Richesses dont une redistribution équitable est le gage de paix et de stabilité pour le pays entier », a déclaré Mamadou Sinsy Coulibaly, pour qui les freins et les obstacles restent encore nombreux. Il s’agit entre autres de l’inaccessibilité de la matière première, du coût élevé des intrants et des facteurs de production etc. Ce qui fait que le secteur agro-industrie au Mali peine à connaitre son essor.

En dépit de ce tableau sombre, Mamadou Sinsy Coulibaly croit en des meilleures perspectives de ce domaine. « Le secteur privé doit croire suffisamment en ce secteur et y investir en conséquence afin de pouvoir susciter la création d’agropoles, mais aussi des groupes agro-industriels. Il y va certes de son intérêt mais aussi et surtout de sa responsabilité », s’est-t-il convaincu.

Pour sa part, l’Ambassadeur du royaume de Danemark au Mali, Mme Winnie Estru Peterson, est convaincu que l’agro-business est la principale source de croissance et de diversification pour l’économie malienne au regard de ses potentialités, de son poids économique et du nombre d’emplois qu’il génère. Elle plaidé en faveur de l’entreprenariat jeunes. « Il est important de donner les opportunités aux jeunes pour devenir un moteur de changement. Nous devons tous ensembles axer nos efforts sur les jeunes entrepreneurs, hommes et femmes, en tant qu’ils puissent bénéficier du mentorat des entrepreneurs », a-t-elle soutenue.

Quant au Ministre du développement Industriel, Mohamed Ali Ibrahim, représentant de son homologue de la promotion de l’investissement et du secteur privé, il a indiqué que le gouvernement encouragera toutes les bonnes initiatives s’inscrivant dans le partage d’expériences. Il s’agit donc, pour lui, de mobiliser le secteur privé pour soutenir la relance économique du Mali. « Nous avons besoin d’un secteur privé qui contribue à la réduction du chômage et à l’amélioration des conditions de vie des populations, un secteur privé qui fixe le cap de l’éclosion du Mali dans l’économie mondiale », a-t-il déclaré.

Moussa Mallé SISSOKO

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Projet de loi d’entente nationale : « Une menace pour la paix,… »

Quarante sept organisations de défense de droits humains dénoncent le projet de loi d’entente nationale. Elles considèrent le document comme « une menace pour la paix, la réconciliation et les droits des victimes au Mali ». Lisez l’intégralité du communiqué

COFOP : « La tentative… de prorogation du mandat des députés, constitue une violation…de notre Constitution »

« La tentative solitaire et méprisante de prorogation du mandat des députés, constitue une violation majeure de notre Constitution et entame de manière significative la démocratie et la crédibilité de notre pays », indique la Coalition des forces patriotiques

Plan International : « Le harcèlement sexuel est le plus grand danger auquel les filles sont confrontées dans les villes du monde entier »

(LONDRES) : Le harcèlement sexuel présente un risque majeur pour la sécurité des filles et des jeunes femmes dans le monde, selon une enquête réalisée auprès d’experts mondiaux dans 22 villes publiée aujourd’hui par Plan International, l’organisation œuvrant en