Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Initiative « CHOOSE AFRICA » lancée par l’AFD : Plus de 2,5 milliards d’euros pour le financement de 10 000 petites entreprises africaines

lundi 1er avril 2019

Vendredi dernier à Dakar, a eu lieu le lancement officiel de « Choose Africa », l’initiative de la France portée par l’Agence française de développement (AFD) pour booster l’entreprenariat africain. C’est un programme sur quatre ans, adossé sur un fonds de plus de 2,5 milliards d’euros pour financer et accompagner 10 000 petites entreprises africaines sur cette période.

Ce programme de l’Agence française de développement (AFD) a été lancé le vendredi 29 mars 2019 à Dakar. L’événement a été rehaussé par la présence du ministre français de l’Economie et des finances, Bruno Le Maire et de son homologue du Sénégal, Amadou Ba.

L’objectif de « Choose Africa », c’est de soutenir le développement des TPE, PME et startups africaines. Ce programme qui rentre dans le cadre de la coopération économique entre la France et l’Afrique, se veut un accélérateur de croissance, soutenu par la mobilisation de plus de 2,5 milliards d’euros destinés au financement des petites entreprises africaines, d’ici 2022. Le fonds est composé, d’une part, de 1,5 milliard d’euros en lignes de crédit et garanties accordées aux banques locales pour financer les PME ou encore de garanties accordées aux banques pour couvrir le risque PME, et d’autre part d’un milliard d’euros en fonds propres sous forme d’investissements directs dans des entreprises ou via des investissements dans des fonds de capital-investissement orientés vers les PME.

Selon les ambitions affichées, 10 000 entreprises africaines pourraient bénéficier de l’accompagnement de « Choose Africa », dont 600 en fonds propres, notamment par une prise de participation au capital de jeunes entreprises innovantes, à travers des investissements en direct ou encore par des fonds d’investissement de capital-risque.
Évidemment, outre la problématique du financement, la question de l’accompagnement en termes d’encadrement et de formation se pose avec acuité au niveau de l’entreprenariat, surtout au niveau de la jeunesse qui constitue, de nos jours, le plus gros contingent de créateurs de TPE, PME et Startups africaines.

C’est pourquoi, le second volet de l’initiative « Choose Africa » prend en compte cet aspect en mettant l’accent sur l’encouragement à la création d’un écosystème propice à l’épanouissement de l’entrepreneuriat. De façon concrète, ceci passe par le renforcement des capacités des entrepreneurs afin q’ils puissent améliorer leurs pratiques environnementales, sociales et leur mode de gouvernance.

Espérons que, d’ores et déjà, les organisations représentatives du secteur privé national et les structures étatiques chargées du développement de l’entreprenariat aient déjà pris des dispositions pour que le Mali puisse capter une part non négligeable des ressources de « Choose Africa » eu égard aux besoins très importants de financement et d’accompagnement des TPE, PME et startups au Mali.

Mohamed T. Koné

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.