Industrie minière : La Chambre des mines à la recherche de ressources

dimanche 17 mars 2013

La chambre des mines du Mali veut désormais des ressources adéquates pour son fonctionnement normal. A la rencontre avec le ministre des mines, Dr Amadou Baba Sy, le Président de la chambre des mines a clairement souhaite que sa structure puisse avoir des ressources du fonds TRIE (Transport Routier Inter Etat), du PVI(le Programme de Vérification des Importations) et du futur Fonds Miniers.

Le ministre des mines est à l’écoute des partenaires nationaux de son département. Le tour était à la chambre des mines. Selon le président de la chambre des mines, le bureau installe le 24 février 2011, n’a désamarré ses activités qu’après la nomination du secrétaire Général le 15 juin 2011 et l’Agent Comptable le 27 juin 2011. Malheureusement, à la fin juin, les différents départements avaient déjà bouclé leur budget.
Selon lui, les démarches auprès du département de tutelle en vue d’être pris en compte dans le budget 2011/2012 furent sans succès. En dernière analyse et sur proposition du département, il dira qu’un projet de budget d’installation de cent cinquante millions (150.000.000FCFA) et un projet de budget de fonctionnement d’un même montant ont été préparés pour être soumis à l’arbitrage budgétaire comme éléments complémentaires ou additionnels à celui déjà présenté par le ministère de tutelle. Mais selon M. Pona leur surprise fut que seulement vingt-cinq(25) millions de FCFA ont été retenus au titre d’allocation budgétaire au profit de la nouvelle Chambre des Mines et ce malgré l’insistance des services techniques et la plaidoirie de la tutelle à l’occasion de l’arbitrage Politique qui se déroule devant le Premier Ministre.il dira au ministre que la nouvelle Chambre des Mines jusqu’à la date d’aujourd’hui n’a pas encore assiste au transfert d’un centime dans son compte. Selon le président de la nouvelle Chambre des Mines, les difficultés se résument au manque de subvention de l’Etat, à la faiblesse de l’allocation issue des patentes additionnelles versées par les grandes compagnies et sociétés minières, la non maîtrise de l’assiette d’imposition des sociétés contributives des patentes additionnelles. Le Ministre pour sa part a dit avoir compris les problèmes. Il dira au président de la nouvelle Chambre des Mines que son département reste ouvert pour trouver des solutions aux problèmes. Il a profité de l’occasion pour faire part au président de la Nouvelle Chambre des Mines de la feuille route que les nouvelles autorités ont assigné à son département. Il s’agit de l’élaboration d’un nouveau code minier, l’établissement d’une convention type en termes d’analyse. Selon lui, son département doit aussi intensifier la recherche, simplifier les procédures et rechercher de nouveaux partenaires etc.

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav