• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    Présidentielle au Mali/ MIOE-O2A : « le 2ème tour de l’élection présidentielle … a été libre, transparente et équitable »

    « La mission Internationale d’Observation Electorale des ONG et Associations Africaines (MIOE-O2A) considère que le second tour de l’élection présidentielle du 12 août 2018 a été libre, transparente et équitable ». La déclaration a été faite Tetevi Nyatefe Eli,

    Second tour de la présidentielle au Mali : Que dit la Mission d’observation électorale de la société civile africaine ?

    "Nonobstant quelques insuffisances, La mission d’observation électorale de la société civile africaine (LA MOESCA) s’accorde pour affirmer que le deuxième tour de l’élection présidentielle du 12 aout 2018 en République du Mali s’est déroulé dans un climat apaisé,

    2ème tour de l’élection présidentielle : Modibo Koné du Mouvement Mali Kanou appelle à voter IBK

    « Nous avons analysé les deux candidats en substance notre choix a été porte sur le candidat Ibrahim Boubacar Keita », indique Modibo Koné, dans une déclaration. Lisez ! Cher camarade, Mr les journalistes chers invites Madames et Monsieurs Au regard de la

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    Groupe de suivi budgétaire : L’évaluation du Fonds National d’Appui aux Collectivités territoriales, présentée au public

    vendredi 8 décembre 2017 , par Assane Koné

    Le Groupe de suivi budgétaire (GSB) en partenariat avec l’Ambassade de Danemark, a rendu public le mercredi 6 décembre 2017, le rapport d’évaluation du Fonds National d’Appui aux Collectivités territoriales (FNACT) au titre de l’année 2016. L’ouverture des travaux était présidée par Alhassane Ag Hamed Moussa, ministrede la Décentralisation et de la Fiscalité locale, en présence du Président du GSB, Tiémogo Souleymane Sangaré, le représentant de l’Ambassade du Danemark et le représentant de commission finance à l’Assemblée nationale.

    L’Ambassade du Danemark et le GSB ont signé le 29 mai 2017 à Bamako, une convention pour le financement de l’engagement de développement visant essentiellement à accroitre la transparence, la participation et la redevabilité dans la gestion des ressources publiques dans les collectivités territoriales de la région de Sikasso.

    Le président du GSB dira que se présent programme vise à l’harmonisation de la gouvernance démocratique et le renforcement de la participation citoyenne. « Il contribue principalement à cet objectif à travers l’amélioration de la participation de la transparence dans la gestion des ressources publiques particulièrement dans la région de Sikasso. Et concerne les organisations de la société civile des trois niveaux de collectivité à savoir : la région, le cercle et la commune », a-t-il indiqué. Toutefois, selon lui, l’appui concernera spécifiquement les organisations de la société civile des collectivités regroupant sept cercles et six communes dans la région de Sikasso.

    Selon toujours Tiémogo Souleymane Sangaré, Président du GSB, ce programme est réalisé à travers d’une part les activités renforcement des capacités des organisations de la société civile par la formation en matière de processus budgétaire et de plaidoyer et d’autre part, par les activités de redevabilité. S’agissant de la redevabilité, outre l’élaboration et le débat public sur le rapport de suivi et d’analyse budgétaire au niveau de chaque collectivité bénéficiaire, selon le président du GSB, il est prévu que le GSB produise annuellement un rapport de suivi et d’évaluation du Fonds National d’Appui aux Collectivités territoriales (FNACT) tant au niveau national qu’au niveau régional, cercle et commune, afin d’informer la population, la société civile et les autorités communales sur sa gestion.

    En effet, il demeure important de s’assurer que les investissements dans les collectivités territoriales soient cohérents avec les plans locaux de développement et soient réalisés dans le temps requis et contribuent à fournir les services sociaux de base. Ainsi, au terme de l’évaluation, il s’agira de produire un rapport annuel sur l’efficacité et l’efficience du FNACT, notamment sur la dotation d’investissement (DIN) en faveur des collectivités territoriales ciblées par l’engagement de développement.

    Il faut noter que le GSB est une faitière de dix organisations et associations de la société civile au Mali qui s’est assignée comme mission de contribuer à la bonne gouvernance budgétaire publique, réductrice de l’inégalité et de la pauvreté au Mali.

    Lamine Kané

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce