Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Festival International Nianankan : La 2ème édition aura lieu du 27 au 30 avril 2017 à Koulikoro

mardi 7 février 2017

La deuxième édition du Festival International Nianankan (FIN) aura lieu du 27 au 30 avril 2017 dans la cours de la Compagnie malienne de navigation (COMANAV). Placé sous le thème : « le Mali, l’épicentre de la culture mandingue ». L’évènement sera marqué par des manifestations folkloriques et artistiques, la course des pirogues, le défilé de mode traditionnel, des conférences débats et une exposition d’objets d’art. Des milliers de participants et des personnalités sont attendus. Mahamane Baby, ministre de l’Emploi et de la Formation Professionnelle et son homologue de l’Artisanat et du Tourisme, Nina Wallet Intalou, sont désignés par la commission d’organisation comme parrains.

Le Festival International Ninankan s’inscrit dans le cadre du vaste projet de conservation, de promotion et de valorisation du patrimoine culturel et artistique de la région de Koulikoro. Ce projet est initié par l’Association culturelle « Doussou Kélé » (AC-DK), présidée par Dramane Konaté dit NDALOUS. Pour cette deuxième édition, les organisateurs ont porté leur choix sur l’honorable Issiaka Sidibé, Président de l’Assemblée nationale comme président d’honneur et Abdine Yattara, invité d’honneur.

Pour le promoteur du festival International Nianakan, Dramane Konaté dit NDALOUS, l’évènement vise à participer au renforcement de l’esprit de solidarité, de fraternité et d’entente entre les communautés par le dialogue et la valorisation des éléments du patrimoine artistique, culturel et touristique de la région de Koulikoro. De plus, il a annoncé que le FIN vise à réhabiliter les festivités des masques et marionnettes de Koulikoro, à relancer la course des pirogues, à amener les différentes communautés à se retrouver et à débattre de leurs préoccupations communes afin de ramener la paix et la concorde sociales dans la région de Koulikoro.

Pour cette édition, l’évènement sera marqué par des manifestations folkloriques et artistiques dans lesquelles une place importance sera réservée aux artistes traditionnels de la région et aux chasseurs. En plus des artistes locaux, la participation des grands artistes est prévue. Le festival sera aussi marqué par plusieurs activités notamment la course des pirogues ; le défilé de modes traditionnels ; des conférences débats et d’exposition d’objets d’art.

Lamine Kané

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Agression du Journaliste Elhadji Hamidou Touré : Les Associations Faitières des journalistes réclament justice

« Cet incident intervient après de nombreuses agressions physiques et verbales à l’encontre des hommes de medias, s’ajoutant à la disparition depuis trois ans du confrère Birama Touré qui reste sans suite », indique la déclaration publiée. Lisez ! Déclaration de

Projet de loi d’entente nationale : « Une menace pour la paix,… »

Quarante sept organisations de défense de droits humains dénoncent le projet de loi d’entente nationale. Elles considèrent le document comme « une menace pour la paix, la réconciliation et les droits des victimes au Mali ». Lisez l’intégralité du communiqué

COFOP : « La tentative… de prorogation du mandat des députés, constitue une violation…de notre Constitution »

« La tentative solitaire et méprisante de prorogation du mandat des députés, constitue une violation majeure de notre Constitution et entame de manière significative la démocratie et la crédibilité de notre pays », indique la Coalition des forces patriotiques